L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 13 mai 2024

Nouveau débat ? 

 Sur la mixité sociale à l’école. 

Najat Vallaud-Belkacem et Jérémie Fontanieu : «L’entre-soi scolaire du haut est à la source du ghetto scolaire du bas» – Libération (liberation.fr). “Restaurer l’autorité à l’école ? Oui, mais pas «à coups de menton.» Pour l’ex-ministre de l’Education nationale et le prof de la Seine-Saint-Denis aux 100 % de réussite au bac, créer l’émulation et la paix en classe passe nécessairement par la mixité sociale.” (abonnés)

La guerre scolaire est relancée – Contrepoints. “L’Éducation nationale se trompe d’objectif en favorisant la mixité sociale et la réduction des inégalités plutôt que le niveau de connaissances. En effet, la dégradation du niveau général est nuisible à tout le monde et réduit donc les chances de promotion sociale. “

Pour réfléchir posément au système éducatif, il y a le livre de Louise Tourret ;  « En finir avec les idées fausses sur l’École », un livre d’intérêt public (cafepedagogique.net). “Si on peut voir dans le dernier livre de Louise Tourret, « En finir avec les idées fausses sur l’École », une déclaration d’amour à l’école, la journaliste le présente plutôt comme « une déclaration d’intérêt public ». « Si on fait à l’école publique ce qu’on a fait à l’hôpital, on n’aura que nos yeux pour pleurer », nous confie-t-elle. En un plus de 200 pages, la productrice de l’émission de référence sur l’éducation de France Culture, Être et savoir, débunke près de quarante idées fausses sur l’École. Un livre qui, même s’il se veut à la portée de tous et toutes, s’appuie sur les constats de la recherche. Un petit guide de survie à utiliser sans modération lors des prochains dîners de famille…

Et sur le numérique : Éducation. Portable interdit au collège : Belloubet veut une «expérimentation» à la rentrée (leprogres.fr). “La ministre de l’Éducation souhaite que les collégiens puissent déposer leur téléphone portable dans des casiers à l’entrée du collège. Elle a également reconnu des « difficultés » de recrutement de professeurs.”

Un éclairage sur la question « Interdire les écrans » ou « éduquer au numérique » : l’insoutenable alternative (theconversation.com). “Fin avril 2024, la « Commission Écrans », a rendu au président de la République son rapport pour réguler les pratiques numériques des jeunes. Intitulé « Enfants et écrans : À la recherche du Temps perdu », le texte suscite depuis de nombreuses réactions, particulièrement centrées sur la problématique sanitaire. L’application de certaines de ses recommandations, notamment l’interdiction des réseaux sociaux avant 15 ans, apparait sujet à caution.” Par Anne Cordier, Professeure des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Lorraine, Université de Lorraine

Sur l’orientation

Le redoublement: une seconde chance ou un traumatisme? – 8 milliards de voisins (rfi.fr). “Après la publication du classement PIisa, en décembre 2023, et une baisse historique du niveau des élèves en français et en mathématiques, Gabriel Attal, ministre de l’Éducation nationale avant d’être nommé Premier ministre, a dévoilé des mesures pour « redresser le niveau » des élèves français d’ici 2027 dont le redoublement en primaire fait partie.”   

Accompagner à l’orientation les élèves à besoins éducatifs particuliers – Infos | e-INSPÉ (e-inspe.fr). “Faut-il penser de façon spécifique l’orientation d’un élève qui a des besoins éducatifs particuliers ? Dans ce parcours, vous découvrirez comment accompagner tous les élèves dans leur parcours d’orientation, quels que soient leurs besoins spécifiques.”

Rencontres professionnelles de l’orientation des jeunes en situation de handicap au CIDJ | jeunes.gouv.fr. “La rédaction de cidj.com invite les professionnels à participer aux 10e rencontres professionnelles de l’orientation des jeunes en situation de handicap qui se tiendront le mardi 4 juin 2024, de 9h à 13h, au CIDJ à QJ autour du thème “la découverte des métiers : l’accompagner, lutter contre l’autocensure, ouvrir le champ des possibles”.”

Accompagner à l’orientation au lycée professionnel – Infos | e-INSPÉ (e-inspe.fr). “Accompagner à l’orientation représente un enjeu majeur pour les élèves, de la 6e à la terminale. En arrivant au lycée professionnel, les élèves ont déjà commencé à façonner leur parcours, mais ils n’en sont qu’au début. Les spécificités de ce public, souvent en rupture avec l’École, amènent à entrevoir cet accompagnement de manière affirmée et ciblée du début à la fin de leur cursus.”

A propos du rapport de l’IGERS sur les PsyEn EDO,

La lecture par Jacques Vauloup sur son blog : 

Que faire des psy à l’école ? (CIO 96) – Propos orientés (free.fr). Dans le dernier rapport concernant les psychologues de l’éducation nationale de la spécialité “éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle” (PsyEN-EDO), 4 inspecteurs généraux − parmi lesquels aucun n’est spécialiste de leur objet d’étude − invitent la ministre à renforcer la spécificité psychologique des PsyEN-EDO et à faire l’unité de la psychologie à l’école en les rapprochant des psychologues de la spécialité “éducation, développement et apprentissages” (PsyEN-EDA) exerçant dans le premier degré. Une notule étique de 59 pages, dont 20 pages d’annexes. Anecdotique ? Bernique !”

et celle de Bernard Desclaux :

Un rapport proprement révolutionnaire (educpros.fr). “Le dernier rapport de l’IGESR[1] encense les services d’orientation et surtout les personnels. Mais son objectif n’est plus du tout l’orientation. Il appelle la mise en place d’un « nouveau service » qui rassemblerait les PsyEn EDO et divers services existants dont l’objectif serait la santé mentale.”

Pontarlier. Centre d’information et d’orientation (CIO) : « Nos missions sont davantage qu’avant axées sur la santé mentale » (estrepublicain.fr). “ Alors que pour les élèves de troisième le mois de mai est synonyme de choix d’orientation et d’affectation, Nadège Meniz, directrice du centre d’information et d’orientation (CIO), rappelle les missions accompagnatrices de la structure. Entretien.” (abonnés)

Supérieur

Enseignement supérieur privé : les spécificités des établissements catholiques – L’Etudiant – Educpros (letudiant.fr). “Existant depuis 1875, cinq établissements supérieurs catholiques forment près de 90.000 étudiants chaque année. Contrôlés par l’État, ces établissements privés à but non lucratif travaillent en collaboration avec les établissements publics pour délivrer des diplômes reconnus par l’Etat, même si parfois des désaccords subsistent.

Des universités françaises au bord de l’asphyxie : « Ça craque de partout » (lemonde.fr). “Locaux vétustes, sous-financement structurel, pénurie d’enseignants, inégalités sociales et scolaires… Les universités de Créteil, Villetaneuse ou encore Montpellier-III cumulent les difficultés. Le fossé se creuse encore entre les établissements prestigieux et les autres.” Par Eric Nunès (Montpellier, envoyé spécial) et Alice Raybaud, (abonnés)

Formation et insertion professionnelles

La réforme de la voie professionnelle responsable de la baisse des résultats des élèves ? – VousNousIls. “Alors que la réforme de la voie professionnelle fête sa première année, les résultats des élèves sont les plus faibles depuis 2019. Avec la réforme de la voie professionnelle, les élèves ont perdu près de 170 heures de cours au profit de stages. Il y a tout juste un an, le 4 mai 2023, Emmanuel Macron annonçait depuis un lycée de Saintes en Charente-Maritime les contours de la réforme du lycée professionnel. Élevée en « cause nationale » par le chef de l’État, et en place depuis la rentrée de septembre 2023, cette réforme vise à la fois à lutter contre le décrochage des élèves, et à développer un « partenariat beaucoup plus étroit » entre les entreprises et lycées professionnels, notamment avec l’augmentation de la durée des stages et une rémunération des élèves stagiaires assurée par l’État.

Un an après son lancement, le bilan mitigé de la réforme des lycées professionnels | Les Echos. “Une nouvelle dynamique est en cours, se félicitent les entreprises un an après l’annonce par Emmanuel Macron de sa réforme des lycées professionnels. Mais cette « cause nationale » compte encore quelques trous dans la raquette.

Ailleurs et partout

Le changement climatique fait peser des menaces sur l’éducation – La Croix (la-croix.com)L’éducation de millions d’enfants est menacée par le changement climatique, comme l’a prouvé le mois dernier la vague de chaleur qui a frappé l’Asie et contraint à des fermetures d’écoles. Si l’arrivée des pluies saisonnières a offert un certain répit dans certaines régions, les experts redoutent que ce type de problème ne s’aggrave avec à terme de graves conséquences sur la scolarité.”

Ressources et publications

Éduquer sans sanctionner ? Les malentendus de l’éducation positive (theconversation.com). “Comment réagir face aux caprices et aux actes de désobéissance d’un jeune enfant ? L’envoyer dans sa chambre pour le punir, est-ce être trop strict ou cela revient-il à lui fixer des limites nécessaires ? En ce printemps 2023, psychologues et familles se divisent de nouveau sur ces questions, ravivant le débat autour d’une éducation sans contrainte et sans sanction, ou « positive » – un idéal qui pourrait recouvrir de douces et dangereuses illusions.” Par Eirick Prairat, Professeur de Philosophie de l’éducation, membre de l’Institut universitaire de France (IUF), Université de Lorraine

Le long chemin vers l’éducation complexe (cafepedagogique.net). “A la fin des années 1990, Edgar Morin publia sa fameuse « trilogie » sur l’éducation : trois ouvrages qui invitaient à repenser nos systèmes éducatifs. Cette trilogie (La tête bien faite, Relier les connaissances et Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur), complétée en 2014 par son Manifeste pour changer l’éducation (Enseigner à vivre) a donné naissance à l’éducation complexe. Ce champ conceptuel pose un nouveau paradigme pour l’éducation. Les orientations préconisées par les organismes internationaux en portent la marque. La démarche de l’apprentissage transformationnel, notamment, portée par l’UNESCO, est largement ancrée dans ce paradigme, de même que les référentiels d’apprentissage qui y font référence. Quelle est ce nouveau paradigme ? Quelle est cette nouvelle façon de penser l’éducation ?

Compétences psychosociales. Catalogue des outils de prévention. IREPS Pays de la Loire. 2023. https://www.irepspdl.org/_docs/Fichier/2023/5-230308092913.pdf 

L’ université du futur — Presses de l’Université du Québec (puq.ca). “L’université est marquée depuis nombre d’années par des tendances qui en accélèrent le changement. La situation est telle qu’à la demande du gouvernement, une vaste consultation a été déployée au Québec en 2019. Il en a découlé un rapport articulé autour de trois enjeux : collaborer tous azimuts pour optimiser les apports novateurs à la société ; captiver pour réussir la formation ; orchestrer savoir et société.”

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire



Citer ce billet
Bernard Desclaux (2024, 13 mai). L’actu du web. GREO. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11nw3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.