L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 20 mai 2024

Nouveau débat ? 

La réforme du collège s’attaque à un monument historique : le collège unique – Educavox, Ecole, pédagogie, enseignement, formation. “A la mi-mars 2025, divers textes réglementaires ont été publiés, venant officialiser la mise en œuvre, à compter de la rentrée de 2024, d’une réforme du collège. Nous sommes tentés de dire « encore », tant ce maillon de la chaîne éducative en a connu depuis sa naissance dans sa version actuelle de « collège unique ». Dans leur monumental ouvrage, publié en 2015 aux éditions de La Documentation Française, sous le titre « Les politiques de l’éducation en France », Antoine Prost et Lydie Heurdier en recensent 27 entre 1975 (année de création du collège unique) et 2014, auxquelles on peut ajouter une dizaine d’autres survenues de 2014 à nos jours.”  Écrit par Magliulo Bruno

SOS homophobie : un rapport toujours plus alarmant (cafepedagogique.net). “Née le 11 avril 1994, l’association SOS homophobie vient tout juste de passer le cap des 30 ans. On voudrait pouvoir fêter dignement cet anniversaire – tant de combats ont été remportés ! – mais la fête a un goût bien amer car force est de constater : 30 ans plus tard la haine contre les personnes LGBT+ n’a pas cessé de se diffuser, et elle continue même de prospérer.

Des acteurs en questions

Plateforme Avenir(s) de l’Onisep : une révolution dans l’orientation scolaire ? – UNSA‑Education.com (unsa-education.com). “Le 23 avril 2024, la directrice générale de l’Onisep, Frédérique Alexandre-Bailly, a présenté la plateforme Avenir(s) aux syndicats. Cette initiative ambitieuse, qui devrait être accessible à l’automne prochain, s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’éducation à l’orientation et de la valorisation des compétences des jeunes. Dans un contexte financier dégradé et de frilosité des collectivités locales parties prenantes dans le déploiement, la réussite est impérative pour l’opérateur.

Sur l’orientation

“Je n’ai aucune expérience” : des psy-EN luttent contre l’autocensure des lycéens sur Parcoursup – L’Etudiant (letudiant.fr). “Dans un lycée du XVe arrondissement de Paris, difficile pour les lycéens STMG de trouver des compétences à mettre en avant dans leur dossier de candidature sur Parcoursup. Un atelier encadré par des psy EN essaye de faire tomber les barrières et de leur redonner confiance en eux.”

Origine sociale, diplôme et insertion : la force des liens | Cereq. “Alors que les jeunes générations accèdent massivement au bac et aux études supérieures, quelle influence ont aujourd’hui les origines sociales sur les parcours scolaires et professionnels ? S’appuyant sur l’observation en 2020 des trajectoires des jeunes sorti·es de formation trois ans plus tôt, ce Céreq Bref fournit des éléments de réponse. Il montre ainsi que les inégalités sociales observées au moment de l’insertion professionnelle s’expliquent avant tout par l’effet déterminant du milieu d’origine sur le niveau de diplôme atteint. Mais cet effet persiste sur les chances d’accéder au statut cadre.” Par Dabet Gaëlle, Epiphane Dominique, Personnaz Elsa

Parcoursup lance un site d’entrainement pour tester les candidats (rtl.fr). “Quinze jours avant la phase d’admission, la plateforme Parcoursup propose un simulateur pour entraîner les lycéens à accepter, refuser ou conserver leurs vœux en attente.”

Recoules, N. & Chaliès, S. (2022). La reconversion professionnelle volontaire, une forme de bifurcation paradoxale Note de synthèse. Travail et Apprentissages, 24, 77-111. https://doi.org/10.3917/ta.024.0077 

Origine sociale, diplôme et insertion : la force des liens | Cereq. “Alors que les jeunes générations accèdent massivement au bac et aux études supérieures, quelle influence ont aujourd’hui les origines sociales sur les parcours scolaires et professionnels ? S’appuyant sur l’observation en 2020 des trajectoires des jeunes sorti·es de formation trois ans plus tôt, ce Céreq Bref fournit des éléments de réponse. Il montre ainsi que les inégalités sociales observées au moment de l’insertion professionnelle s’expliquent avant tout par l’effet déterminant du milieu d’origine sur le niveau de diplôme atteint. Mais cet effet persiste sur les chances d’accéder au statut cadre.”

« On a l’impression que ça embarrasse tout le monde » : les stages de seconde dès la mi-juin, ça ne prend pas ! – Le Parisien. “À un mois du début des stages de seconde, de très nombreux lycéens n’ont toujours pas trouvé d’entreprise pour les accueillir. Alors que ce dispositif devait permettre de les maintenir dans le giron de l’école jusqu’à la fin du mois de juin, des milliers d’entre eux devraient se retrouver en vacances avant l’heure.” Par Frédéric Gouaillard

Supérieur

« Les étudiants les plus favorisés socialement se retrouvent dans les établissements les mieux financés et dotés pédagogiquement » (lemonde.fr). “Alors que le système universitaire français reposait historiquement sur une égalité forte entre les établissements, la mise en concurrence de ces derniers, à partir de la fin des années 1980, a changé la donne, explique Emmanuelle Picard, historienne des universités et professeure à l’Ecole normale supérieure de Lyon, dans un entretien au « Monde ».” Propos recueillis par Séverin Graveleau

Cette école française est l’une des plus sélectives du monde – les élèves y sont payés plus de 1 500 euros par mois (lefigaro.fr). “Faire des études peut coûter cher, notamment dans les établissements les plus prestigieux. Mais il est aussi possible de choisir une formation gratuite, voire d’être payé pour étudier dans une bonne école. Dans l’une d’elles par exemple, les élèves peuvent bénéficier d’un salaire mensuel brut dépassant 1 500 euros.

Parcoursup : des étudiants étrangers désormais limités dans leurs choix | Actualités | CIDJ. “Douche froide pour les étudiants étrangers et les organisations étudiantes. En effet, un décret publié le 6 février 2024 autorise le ministre de l’Enseignement supérieur à modifier leurs conditions d’accès aux études en France. Dans la foulée, un premier arrêté fixe à trois le nombre de vœux dans plusieurs formations sur Parcoursup. On y trouve notamment les BTS et les IFSI (instituts de formation en soins infirmiers), deux cursus particulièrement sollicités sur la plateforme. Le motif énoncé par les législateurs ? Une volonté d’assurer le bon déroulement de la procédure, lit-on dans le décret, quand deux organisations étudiantes, la Fédération nationale des étudiants en sciences infirmières (FNESI) et la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) fustigent des mesures qu’elles jugent « discriminatoires et xénophobes ». Au point d’en saisir le Conseil d’État pour réclamer le retrait de ces textes. Mais une première audience pour une suspension en urgence, organisée le 8 avril 2024, s’est soldée par une fin de non-recevoir, deux jours plus tard. Conclusion, pour cette année, les choses resteront en l’état pour les étudiants étrangers ciblés par ces textes.”

Dans les coulisses de Parcoursup – L’École des Lettres – Revue pédagogique, littéraire et culturelle (ecoledeslettres.fr)/ “Comment les profs de prépa sélectionnent-ils les dossiers des lycéens qu’ils reçoivent ? Témoignages d’enseignants qui se prêtent même à imaginer des critères de sélection plus pertinents et plus justes.” Par Milly La Delfa, professeure de lettres au lycée de Cachan

France 2030 : point d’étape (cafepedagogique.net). “L’Union européenne des 27 s’est fixé sept objectifs en matière d’éducation et de formation pour 2030. Si aucun des objectifs 2030 n’est atteint à ce stade par les 27 États membres de l’UE en moyenne, la France en a déjà atteint, voire dépassé, trois : davantage de jeunes enfants en éducation (scolarisation dès trois ans), moins de sorties précoces de l’éducation et de la formation, ainsi qu’un accès plus élevé à des diplômes de l’enseignement supérieur. Pour les autres objectifs, le chemin semble encore long, comme dans beaucoup de pays européens.

Formation et insertion professionnelles

Recoules, N. & Chaliès, S. (2022). La reconversion professionnelle volontaire, une forme de bifurcation paradoxale Note de synthèse. Travail et Apprentissages, 24, 77-111. https://doi.org/10.3917/ta.024.0077 

Ailleurs et partout

Des poubelles d’un bidonville indien à l’enseignement de Descartes – Causeur. “Ce jeune philosophe de 41 ans a eu des origines extraordinaires et son parcours exceptionnel montre à quel point il ne faut jamais sous-estimer les hasards miraculeux de la vie et de la générosité humaine. Abandonné en Inde dans une poubelle à l’âge de 10 jours, il a été recueilli par Mère Thérésa puis adopté par des parents catholiques qui, en plus de lui, ont accueilli quatre autres enfants de diverses nationalités.”

Ressources et publications

Understanding youths’ concerns about climate change: a binational qualitative study of ecological burden and resilience | Child and Adolescent Psychiatry and Mental Health (springer.com)

Mixité scolaire : état des lieux (cafepedagogique.net). “La dernière note publiée par la Depp – Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance – traite de la mixité sociale au collège. Le service statistique du ministère propose « un état des lieux de la ségrégation sociale au collège à la rentrée 2023 ». On y apprend notamment que « le niveau et les composantes de la ségrégation sociale varient d’un département à l’autre, compte tenu notamment du degré de ségrégation résidentielle entre communes et quartiers, du poids du secteur privé et des inégalités économiques ». Sans surprise, les autrices notent le creusement des écarts de composition sociale entre secteurs public et privé, « le secteur privé scolarisant de plus en plus d’élèves de milieu favorisé » spécifiquement dans une vingtaine de départements situés plutôt dans la moitié sud.” 

Guillerm M., Monso O., 2022, “Évolution de la mixité sociale des collèges”, Note d’Information, n° 22.26, DEPP. https://doi.org/10.48464/ni-22-26 et présentée sur le site du Ministère : Évolution de la mixité sociale des collèges | Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire

L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 13 mai 2024

Nouveau débat ? 

 Sur la mixité sociale à l’école. 

Najat Vallaud-Belkacem et Jérémie Fontanieu : «L’entre-soi scolaire du haut est à la source du ghetto scolaire du bas» – Libération (liberation.fr). “Restaurer l’autorité à l’école ? Oui, mais pas «à coups de menton.» Pour l’ex-ministre de l’Education nationale et le prof de la Seine-Saint-Denis aux 100 % de réussite au bac, créer l’émulation et la paix en classe passe nécessairement par la mixité sociale.” (abonnés)

La guerre scolaire est relancée – Contrepoints. “L’Éducation nationale se trompe d’objectif en favorisant la mixité sociale et la réduction des inégalités plutôt que le niveau de connaissances. En effet, la dégradation du niveau général est nuisible à tout le monde et réduit donc les chances de promotion sociale. “

Pour réfléchir posément au système éducatif, il y a le livre de Louise Tourret ;  « En finir avec les idées fausses sur l’École », un livre d’intérêt public (cafepedagogique.net). “Si on peut voir dans le dernier livre de Louise Tourret, « En finir avec les idées fausses sur l’École », une déclaration d’amour à l’école, la journaliste le présente plutôt comme « une déclaration d’intérêt public ». « Si on fait à l’école publique ce qu’on a fait à l’hôpital, on n’aura que nos yeux pour pleurer », nous confie-t-elle. En un plus de 200 pages, la productrice de l’émission de référence sur l’éducation de France Culture, Être et savoir, débunke près de quarante idées fausses sur l’École. Un livre qui, même s’il se veut à la portée de tous et toutes, s’appuie sur les constats de la recherche. Un petit guide de survie à utiliser sans modération lors des prochains dîners de famille…

Et sur le numérique : Éducation. Portable interdit au collège : Belloubet veut une «expérimentation» à la rentrée (leprogres.fr). “La ministre de l’Éducation souhaite que les collégiens puissent déposer leur téléphone portable dans des casiers à l’entrée du collège. Elle a également reconnu des « difficultés » de recrutement de professeurs.”

Un éclairage sur la question « Interdire les écrans » ou « éduquer au numérique » : l’insoutenable alternative (theconversation.com). “Fin avril 2024, la « Commission Écrans », a rendu au président de la République son rapport pour réguler les pratiques numériques des jeunes. Intitulé « Enfants et écrans : À la recherche du Temps perdu », le texte suscite depuis de nombreuses réactions, particulièrement centrées sur la problématique sanitaire. L’application de certaines de ses recommandations, notamment l’interdiction des réseaux sociaux avant 15 ans, apparait sujet à caution.” Par Anne Cordier, Professeure des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Lorraine, Université de Lorraine

Sur l’orientation

Le redoublement: une seconde chance ou un traumatisme? – 8 milliards de voisins (rfi.fr). “Après la publication du classement PIisa, en décembre 2023, et une baisse historique du niveau des élèves en français et en mathématiques, Gabriel Attal, ministre de l’Éducation nationale avant d’être nommé Premier ministre, a dévoilé des mesures pour « redresser le niveau » des élèves français d’ici 2027 dont le redoublement en primaire fait partie.”   

Accompagner à l’orientation les élèves à besoins éducatifs particuliers – Infos | e-INSPÉ (e-inspe.fr). “Faut-il penser de façon spécifique l’orientation d’un élève qui a des besoins éducatifs particuliers ? Dans ce parcours, vous découvrirez comment accompagner tous les élèves dans leur parcours d’orientation, quels que soient leurs besoins spécifiques.”

Rencontres professionnelles de l’orientation des jeunes en situation de handicap au CIDJ | jeunes.gouv.fr. “La rédaction de cidj.com invite les professionnels à participer aux 10e rencontres professionnelles de l’orientation des jeunes en situation de handicap qui se tiendront le mardi 4 juin 2024, de 9h à 13h, au CIDJ à QJ autour du thème “la découverte des métiers : l’accompagner, lutter contre l’autocensure, ouvrir le champ des possibles”.”

Accompagner à l’orientation au lycée professionnel – Infos | e-INSPÉ (e-inspe.fr). “Accompagner à l’orientation représente un enjeu majeur pour les élèves, de la 6e à la terminale. En arrivant au lycée professionnel, les élèves ont déjà commencé à façonner leur parcours, mais ils n’en sont qu’au début. Les spécificités de ce public, souvent en rupture avec l’École, amènent à entrevoir cet accompagnement de manière affirmée et ciblée du début à la fin de leur cursus.”

A propos du rapport de l’IGERS sur les PsyEn EDO,

La lecture par Jacques Vauloup sur son blog : 

Que faire des psy à l’école ? (CIO 96) – Propos orientés (free.fr). Dans le dernier rapport concernant les psychologues de l’éducation nationale de la spécialité “éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle” (PsyEN-EDO), 4 inspecteurs généraux − parmi lesquels aucun n’est spécialiste de leur objet d’étude − invitent la ministre à renforcer la spécificité psychologique des PsyEN-EDO et à faire l’unité de la psychologie à l’école en les rapprochant des psychologues de la spécialité “éducation, développement et apprentissages” (PsyEN-EDA) exerçant dans le premier degré. Une notule étique de 59 pages, dont 20 pages d’annexes. Anecdotique ? Bernique !”

et celle de Bernard Desclaux :

Un rapport proprement révolutionnaire (educpros.fr). “Le dernier rapport de l’IGESR[1] encense les services d’orientation et surtout les personnels. Mais son objectif n’est plus du tout l’orientation. Il appelle la mise en place d’un « nouveau service » qui rassemblerait les PsyEn EDO et divers services existants dont l’objectif serait la santé mentale.”

Pontarlier. Centre d’information et d’orientation (CIO) : « Nos missions sont davantage qu’avant axées sur la santé mentale » (estrepublicain.fr). “ Alors que pour les élèves de troisième le mois de mai est synonyme de choix d’orientation et d’affectation, Nadège Meniz, directrice du centre d’information et d’orientation (CIO), rappelle les missions accompagnatrices de la structure. Entretien.” (abonnés)

Supérieur

Enseignement supérieur privé : les spécificités des établissements catholiques – L’Etudiant – Educpros (letudiant.fr). “Existant depuis 1875, cinq établissements supérieurs catholiques forment près de 90.000 étudiants chaque année. Contrôlés par l’État, ces établissements privés à but non lucratif travaillent en collaboration avec les établissements publics pour délivrer des diplômes reconnus par l’Etat, même si parfois des désaccords subsistent.

Des universités françaises au bord de l’asphyxie : « Ça craque de partout » (lemonde.fr). “Locaux vétustes, sous-financement structurel, pénurie d’enseignants, inégalités sociales et scolaires… Les universités de Créteil, Villetaneuse ou encore Montpellier-III cumulent les difficultés. Le fossé se creuse encore entre les établissements prestigieux et les autres.” Par Eric Nunès (Montpellier, envoyé spécial) et Alice Raybaud, (abonnés)

Formation et insertion professionnelles

La réforme de la voie professionnelle responsable de la baisse des résultats des élèves ? – VousNousIls. “Alors que la réforme de la voie professionnelle fête sa première année, les résultats des élèves sont les plus faibles depuis 2019. Avec la réforme de la voie professionnelle, les élèves ont perdu près de 170 heures de cours au profit de stages. Il y a tout juste un an, le 4 mai 2023, Emmanuel Macron annonçait depuis un lycée de Saintes en Charente-Maritime les contours de la réforme du lycée professionnel. Élevée en « cause nationale » par le chef de l’État, et en place depuis la rentrée de septembre 2023, cette réforme vise à la fois à lutter contre le décrochage des élèves, et à développer un « partenariat beaucoup plus étroit » entre les entreprises et lycées professionnels, notamment avec l’augmentation de la durée des stages et une rémunération des élèves stagiaires assurée par l’État.

Un an après son lancement, le bilan mitigé de la réforme des lycées professionnels | Les Echos. “Une nouvelle dynamique est en cours, se félicitent les entreprises un an après l’annonce par Emmanuel Macron de sa réforme des lycées professionnels. Mais cette « cause nationale » compte encore quelques trous dans la raquette.

Ailleurs et partout

Le changement climatique fait peser des menaces sur l’éducation – La Croix (la-croix.com)L’éducation de millions d’enfants est menacée par le changement climatique, comme l’a prouvé le mois dernier la vague de chaleur qui a frappé l’Asie et contraint à des fermetures d’écoles. Si l’arrivée des pluies saisonnières a offert un certain répit dans certaines régions, les experts redoutent que ce type de problème ne s’aggrave avec à terme de graves conséquences sur la scolarité.”

Ressources et publications

Éduquer sans sanctionner ? Les malentendus de l’éducation positive (theconversation.com). “Comment réagir face aux caprices et aux actes de désobéissance d’un jeune enfant ? L’envoyer dans sa chambre pour le punir, est-ce être trop strict ou cela revient-il à lui fixer des limites nécessaires ? En ce printemps 2023, psychologues et familles se divisent de nouveau sur ces questions, ravivant le débat autour d’une éducation sans contrainte et sans sanction, ou « positive » – un idéal qui pourrait recouvrir de douces et dangereuses illusions.” Par Eirick Prairat, Professeur de Philosophie de l’éducation, membre de l’Institut universitaire de France (IUF), Université de Lorraine

Le long chemin vers l’éducation complexe (cafepedagogique.net). “A la fin des années 1990, Edgar Morin publia sa fameuse « trilogie » sur l’éducation : trois ouvrages qui invitaient à repenser nos systèmes éducatifs. Cette trilogie (La tête bien faite, Relier les connaissances et Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur), complétée en 2014 par son Manifeste pour changer l’éducation (Enseigner à vivre) a donné naissance à l’éducation complexe. Ce champ conceptuel pose un nouveau paradigme pour l’éducation. Les orientations préconisées par les organismes internationaux en portent la marque. La démarche de l’apprentissage transformationnel, notamment, portée par l’UNESCO, est largement ancrée dans ce paradigme, de même que les référentiels d’apprentissage qui y font référence. Quelle est ce nouveau paradigme ? Quelle est cette nouvelle façon de penser l’éducation ?

Compétences psychosociales. Catalogue des outils de prévention. IREPS Pays de la Loire. 2023. https://www.irepspdl.org/_docs/Fichier/2023/5-230308092913.pdf 

L’ université du futur — Presses de l’Université du Québec (puq.ca). “L’université est marquée depuis nombre d’années par des tendances qui en accélèrent le changement. La situation est telle qu’à la demande du gouvernement, une vaste consultation a été déployée au Québec en 2019. Il en a découlé un rapport articulé autour de trois enjeux : collaborer tous azimuts pour optimiser les apports novateurs à la société ; captiver pour réussir la formation ; orchestrer savoir et société.”

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire

L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 6 mai 2024

Nouveau débat ? L’autorité, l’autorité, l’autorité !

L’autorité par Attal : tensions sur les questions éducatives à l’école (cafepedagogique.net). “Faisant suite à une série de faits de violences dramatiques entre jeunes où plusieurs d’entre eux ont perdu la vie, le Premier ministre Gabriel Attal a prononcé un discours le 18 avril dernier à Viry-Châtillon, appelant une fois encore à un “sursaut d’autorité”. Aujourd’hui, Nicole Belloubet lance la « grande concertation sur l’autorité » à l’École. L’occasion pour le Café pédagogique de donner la parole à deux experts en la matière. Sigolène Couchot-Schiex et Bruno Robbes, tous deux professeur·es des universités en Sciences de l’éducation et de la formation à l’université CY Cergy Paris Université (laboratoire EMA). « Si la gravité de ces faits fort heureusement exceptionnels doit nous interroger, le discours du Premier ministre n’apporte pas les réponses durables aux questions éducatives dont notre école peine à s’emparer, malgré des avancées comme celles reposant sur le dispositif pHARe qui se déploie progressivement depuis 2022 » nous disent-ils. « L’école est un microcosme révélateur des tendances politiques et sociales. Les élèves, comme l’ensemble des adultes qui y exercent leur profession, y vivent des expériences souvent heureuses, parfois difficiles voire tragiques ». « Parce que nous étudions les problématiques de violences à l’école depuis de nombreuses années, il nous paraît nécessaire de rappeler certaines des questions essentielles posées par ces annonces dans l’espace scolaire » précisent le chercheur et la chercheuse.

Et le vendredi 3 mai, Lancement de la « grande concertation » sur l’autorité (cafepedagogique.net)

“Pourquoi détricoter ce qui fonctionne ?” : une lettre pour alerter Gabriel Attal avant une opération “collège mort” à Saint-Gély – midilibre.fr. “Les parents d’élèves du collège François Villon de Saint-Gély-du-Fesc dans l’Hérault souhaitent alerter sur les impacts de la prochaine réforme et ses groupes de niveaux dans leur établissement, alors que pour eux la mixité est justement une preuve de réussite scolaire.”

Au lycée, les stages auront du mal à passer la seconde | Alternatives Economiques (alternatives-economiques.fr). “Si vous avez un ou une jeune élève de seconde dans votre entourage, vous êtes ou vous avez forcément été confronté à la question : trouvera-t-il un stage pour le mois de juin ? Annoncée le 28 septembre 2023 par Gabriel Attal, alors ministre de l’Education nationale, cette mesure est un bon analyseur de la manière dont l’éducation est aujourd’hui traitée par les hommes politiques. C’est aussi un révélateur des inégalités qui traversent le système éducatif. L’interview dans laquelle Gabriel Attal a effectué cette annonce, au journal de TF1, avait commencé par une question sur les dates des épreuves du bac, auparavant organisées en mars et désormais concentrées durant la deuxième quinzaine de juin.” Par Philippe Watrelot Ancien enseignant, auteur de “Je suis un pédagogiste” (ESF-Sciences Humaines, 2021).

Critique des écrans et du numérique….

Rapport sur les écrans : faire face à la crise d’autorité ? (cafepedagogique.net). “Mardi 30 avril, le rapport « Enfants et écrans, À la recherche du temps perdu » était remis au président de la République. Le même jour à l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Gabriel Attal, évoquait la question de « l’addiction aux écrans chez les jeunes et les enfants » qui serait une « une catastrophe sanitaire et éducative en puissance » selon lui… Pour Bruno Devauchelle, ce rapport révèle « la fébrilité du politique : à défaut d’autorité légitime, on souhaiterait instaurer une autorité législative et juridique ». « On est sur une ligne de crête qui vise à ne pas générer de réactions négatives du politique et des acteurs économiques du numérique qui seraient pourtant dans un possible affrontement de logiques antagonistes : contrôler, réguler, interdire, mais jusqu’où ? » relève-t-il. Pour le Café pédagogique, le spécialiste des questions d’éducation au numérique a épluché les 142 pages de ce rapport.

… Mais le business continue .Internet: Un projet qui connecte toutes les écoles du monde | Tribune de Genève (tdg.ch). “Dans le monde, une personne sur trois ne bénéficie toujours pas d’accès à internet. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance et l’International Telecommunication Union se sont associés pour y remédier.”

Innovation dans l’éducation : ces entreprises qui révolutionnent l’école ! – Capital.fr. “Amélia Matar, cofondatrice de COLORI et de La Fresque des écrans, anime depuis 2018 des ateliers pour les enfants autour du numérique. Elle dresse un portrait enthousiasmant des innovations en matière d’enseignement. “d

L’arrivée d’un «Spotify de l’éducation» pour les lycéens d’Île-de-France attise les débats (lefigaro.fr). “DÉCRYPTAGE – À la rentrée 2024, les élèves des lycées publics d’Île-de-France accéderont aux contenus des livres via une plateforme numérique unique.” (abonnés)

Des acteurs en questions

HSE et IMP récupérées : histoire d’un rétropédalage (cafepedagogique.net). “La colère gronde chez les enseignant·es, mais aussi chez les chef·es d’établissement. La succession d’annonces – groupes de niveau, uniforme, internats de punition, redoublement, généralisation du SNU… – dont beaucoup doutent de la légitimité voire les estiment contraires à leurs valeurs, mettent à mal la communauté éducative. « Depuis des mois, ça monte », nous dit Bruno Bobkiewicz, secrétaire général du SNPDEN, « les collègues sont ulcérés par tout ce qui se passe. Le ministère organise un hold up sur les moyens engagés des établissements, la ligne rouge est franchie ».

La deuxième fracture scolaire (cafepedagogique.net). “On évoque beaucoup le manque de mixité sociale au sein des écoles et établissements scolaires en France. Son impact sur la performance scolaire des élèves les plus éloignés de la culture scolaire, en général de milieu populaire, n’est plus à prouver – malgré les discours de ceux qui prônent le contraire. Dans cet entretien, Marie Duru-Bellat, sociologue, met à jour une deuxième fracture scolaire, plus les professeur·es sont expérimenté·es moins ils et elles enseignent en éducation prioritaire. « Il serait bénéfique de mêler des enseignants débutants et expérimentés dans un même établissement », préconise la spécialiste. « Une forme de panachage des expériences ».

Label Information Jeunesse renforcé – Centre Inffo (centre-inffo.fr). “Une instruction du 29 mars 2024 présente les actions des différents services déconcentrés (Drajes et SDJES) pour accompagner et soutenir le réseau dans ses missions et notamment le CRIJ.

Sur l’orientation

Accompagner à l’orientation les élèves à besoins éducatifs particuliers – Infos | e-INSPÉ (e-inspe.fr). “Faut-il penser de façon spécifique l’orientation d’un élève qui a des besoins éducatifs particuliers ? Dans ce parcours, vous découvrirez comment accompagner tous les élèves dans leur parcours d’orientation, quels que soient leurs besoins spécifiques.”

Accompagner à l’orientation au lycée professionnel – Infos | e-INSPÉ (e-inspe.fr). “Accompagner à l’orientation représente un enjeu majeur pour les élèves, de la 6e à la terminale. En arrivant au lycée professionnel, les élèves ont déjà commencé à façonner leur parcours, mais ils n’en sont qu’au début. Les spécificités de ce public, souvent en rupture avec l’École, amènent à entrevoir cet accompagnement de manière affirmée et ciblée du début à la fin de leur cursus.”

A propos du rapport de l’IGERS

Le blog de Bernard Desclaux » Blog Archive » L’orientation, perdue en chemin (educpros.fr). “Poursuivons[1] nos remarques au rapport concernant les PsyEn EDO[2]. Nous nous centrerons sur le CIO et son directeur dans un prochain post. Le présent portera sur l’évolution des conceptions de l’orientation et de sa place au sein de l’Éducation nationale.”

Et la lecture de Jacques Vauloup sur son blog : 

Que faire des psy à l’école ? (CIO 96) – Propos orientés (free.fr). Dans le dernier rapport concernant les psychologues de l’éducation nationale de la spécialité “éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle” (PsyEN-EDO), 4 inspecteurs généraux − parmi lesquels aucun n’est spécialiste de leur objet d’étude − invitent la ministre à renforcer la spécificité psychologique des PsyEN-EDO et à faire l’unité de la psychologie à l’école en les rapprochant des psychologues de la spécialité “éducation, développement et apprentissages” (PsyEN-EDA) exerçant dans le premier degré. Une notule étique de 59 pages, dont 20 pages d’annexes. Anecdotique ? Bernique !

Green Guidance ? Vers des vies professionnelles soutenables ? (kelvoa.com). “En 2005 Peter Plant, référence pour les professionnels européens de l’orientation, publiait un article (traduit en 2017) intitulé Green Guidance. Il était résumé ainsi : « Avec le réchauffement global et les problématiques environnementales, de nouveaux concepts en orientation sont nécessaires pour revisiter les théories et les pratiques traditionnelles individualistes du développement de carrière. Les enjeux sont nombreux. La « Green Guidance » propose d’élargir la perspective du choix de carrière : quel est l’impact environnemental d’un parcours professionnel individuel ? ».” Jeudi 6 et vendredi 7 juin 2024, Marseille, Centre Le Mistral 11 Impasse Camille Flammarion  13001 Marseille.

Supérieur

Enseignement supérieur : face à la difficulté des études, près d’un étudiant en médecine sur deux envisagerait de changer de voie (francetvinfo.fr). “Près d’un étudiant en médecine sur deux envisagerait de changer de voie. En cause, une année de stress décrite comme constant. En deuxième année, les redoublements seraient de plus en plus nombreux. Alerte sur la santé mentale des jeunes étudiants en médecine. Selon une étude, 81 % des étudiants en première année se déclarent plus stressés depuis leur entrée en fac. Pourtant, le gouvernement, avait effectué une grande réforme en 2020, visant à instaurer deux voies d’entrée pour les études de santé. L’objectif était de remplacer le décrié concours de fin d’année au profit d’un contrôle continu et de permettre aux étudiants de mieux rebondir en cas de non-sélection en deuxième année.

M. Martin (ADIUT) : “Le BUT a permis de donner plus de cohérence aux formations en IUT” – L’Etudiant – Educpros (letudiant.fr). “Lancée en 2021, la réforme des DUT en BUT prolonge le cursus de deux à trois ans. Martial Martin, président de l’Assemblée des directeurs des IUT, dresse son bilan de la mise en place des bachelors universitaires de technologie.”

Agriculture : les députés votent la création d’un nouveau diplôme de niveau bac +3 (francetvinfo.fr). “Les députés ont adopté vendredi en commission un article prévoyant la création d’une formation ayant pour objectif l’insertion professionnelle dans les métiers de l’agriculture et de l’agroalimentaire.” 

Mobilisation propalestinienne à Sciences Po : « Tout cela peut prendre feu s’il n’y a aucune attitude de dialogue », selon le politiste Bertrand Badie (lemonde.fr). “L’engagement des étudiants est la marque d’une « jeunesse mondialisée », à l’écoute du monde, qui s’inscrit « davantage dans un phénomène d’identification » aux causes des conflits que d’« allégeance », explique le politiste Bertrand Badie, dans un entretien au « Monde ».” Propos recueillis par Soazig Le Nevé

Après l’enseignement supérieur, au tour des lycéens de se mobiliser en soutien à Gaza ? – Le Parisien. “L’Union syndicale lycéenne appelle à un blocus des lycées dès lundi « pour un cessez-le-feu à Gaza et la reconnaissance de l’État palestinien ».”

Ailleurs et partout

Enseignement supérieur: lancement d’une plateforme numérique pour aider les nouveaux bacheliers à choisir leur cursus universitaire (msn.com). “Présidant le lancement de la plateforme, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a souligné que cette plateforme numérique “intervient dans le cadre de la poursuite des efforts visant à conférer davantage de qualité à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique, à travers le développement des méthodes de gestion, notamment en ce qui concerne l’utilisation des logiciels de l’intelligence artificielle pour l’orientation des nouveaux bacheliers, en veillant à les assister et à les accompagner dans le choix d’un cursus universitaire adapté à leurs compétences scientifiques”.”

Ressources et publications

Souffrances adolescentes: quand la santé mentale traverse les frontières de l’éducation, Ifé – Veille et analyses (ens-lyon.fr). “Les multiples rapports institutionnels et scientifiques – français comme internationaux – sur la santé mentale sont unanimes : on constate un nombre croissant d’adolescent·es éprouvant des difficultés psychiques, allant des périodes de tristesse prolongées, aux idées suicidaires, en passant par des troubles anxio-dépressifs. Étape délicate de l’existence, bousculée par de nombreux changements, l’adolescence est un moment privilégié pour intervenir de façon préventive avant que les pathologies mentales ne s’aggravent et ne deviennent chroniques à l’âge adulte. Cette période de construction est fortement encadrée par les institutions d’enseignement secondaire et supérieur. Elles constituent ainsi des sphères de socialisation structurantes pour la santé mentale des adolescent·es. En outre, la recherche, notamment anglo-saxonne, a mis au jour les liens entre une bonne santé mentale et la réussite scolaire. Dans ce sillage, les institutions d’enseignement sont désormais identifiées comme des espaces privilégiés de repérage, voire de prévention, des souffrances psychologiques des élèves et des étudiant·es.” Par Marie Lauricella.  Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF)  

Une question qui s’est posée ou qui se posera à certains d’entre nous ! À qui léguer les massives bibliothèques des écrivains et des intellectuels québécois? | Le Devoir. “Le boom culturel que le Québec a vécu au coeur de la Révolution tranquille, propulsé entre autres par les réformes de Guy Rocher, aura contribué, durant au moins les trente glorieuses et un peu après, à la thésaurisation d’une masse considérable de biens culturels. Les universitaires, les intellectuels, les artistes et les écrivains se sont mis à acheter, à la hauteur de leur soif de connaissance et de leurs ambitions de lecture, une quantité phénoménale de titres et de trésors d’éditions rares.”

Note d’information 24-01 — Avril 2024. Évaluation des établissements scolaires : pratiques internationales et spécificités françaises. “Cette note examine le modèle français de l’évaluation des établissements à l’aune des pratiques internationales. Elle prend appui sur les résultats d’une enquête réalisée par la SICI (Standing International Conference of Inspectorates) auprès de 39 régions et pays.” Pour récupérer la note : https://www.education.gouv.fr/media/194715/download 

Une thèse : Camille Croizier. Démission enseignante et vocation tardive dans l’enseignement du 1er et du 2nd degré en France : contribution à l’analyse de la « crise » d’attractivité des métiers de l’enseignement et du renouvellement des professionnalités enseignantes. Education. Université de Bordeaux, 2023. Français. ⟨NNT : 2023 BORD 0364⟩.

Annonce des 72èmes Journées Nationales d’Etudes de l’APSYEN. Du 17 au 20 septembre 2024, à La Rochelle ~  PLEIN PHARE SUR LA SANTÉ MENTALE. https://larochelle2024.apsyen.org/wp-content/uploads/2024/05/Livret-JNE-01-05.pdf

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire

L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 29 avril 2024

Sur l’orientation

Prévention du décrochage scolaire et accompagnement du parcours des élèves à Wallis-et-Futuna | Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse. “La jeunesse constitue un enjeu majeur pour l’avenir des îles de Wallis-et-Futuna, territoire qui a connu ces dernières années une baisse de natalité et une fuite massive des jeunes diplômés. Ce rapport propose une démarche d’accompagnement des parcours des élèves, tout particulièrement sous l’angle de la persévérance scolaire et de l’orientation.”

“L’orientation est déterminante”: à Auch, le recteur de l’académie de Toulouse en visite au lycée Pardailhan – ladepeche.fr. “Cette visite commence par la rencontre de 3 élèves de 1re générale, qui font partie de la section médecine. Le recteur de l’académie s’est ensuite rendu dans une salle de classe où un atelier “bien-être” était en train de se dérouler, animé par la maison des ados.”

Transition écologique : ces formations qui rebattent les cartes – Le Parisien. “Des programmes entièrement dédiés au développement durable ont fait leur apparition. Jadis réservée aux masters, cette spécialité s’adresse maintenant à tous les bacheliers.”

C’est quoi la 3e “prépa-métiers” ? – L’Etudiant (letudiant.fr). “La classe de 3e “prépa-métiers” permet aux collégiens de découvrir plusieurs métiers et se préparer à la vie professionnelle. Au cours de l’année, ils bénéficient de semaines de stage d’observation en entreprise et de périodes d’immersion dans les lycées professionnels.” 

Contester Parcoursup. Sociologie d’une plainte (cafepedagogique.net). “« Parcoursup », du nom de sa plateforme est devenue la bête noire de générations de bachelières et bacheliers, comme de leurs familles. Il est le nom du système numérique algorithmique de sélection et d’orientation des élèves et étudiant·es qui a succédé à la plateforme APB. La réforme Parcoursup de 2018, en lien avec le bac Blanquer, apporte un changement radical dans la politique éducative en France : le baccalauréat n’est plus un sésame pour entrer à l’université mais conditionne désormais l’entrée dans l’enseignement supérieur. Cette réforme inaugure un cycle de réforme du système éducatif dans le secondaire comme dans le supérieur (sélection master) qui approfondit la sélection sociale et les inégalités du système dans un contexte de massification de l’enseignement supérieur. Dans leur ouvrage « Contester Parcoursup », deux chercheuses décrivent les effets de Parcoursup, mais également de la sélection en master et de la réforme de l’accès aux études de santé, sur les familles et les usagers. A partir d’entretiens et d’une analyse des recours, elles étudient l’évolution de l’accès à l’Enseignement supérieur et la recherche. Annabelle Allouch, sociologue et Delphine Espagno Abadie, maitresse de conférences en droit public décrivent et analysent les conséquences – individuelles et sociales – de la réforme en termes de relation entre les élèves, leurs familles et l’institution scolaire, voire l’État. Quelques jours après la clôture des vœux sur Parcoursup pour les élèves et à l’occasion de la sortie de cet ouvrage au carrefour de deux champs de recherche, la sociologie et le droit, le Café pédagogique pose quelques questions à ses auteures pour comprendre ce qui se joue là.

Chronique d’un collège rural : Les cordées de la réussite (cafepedagogique.net). “Dans ce nouveau rendez-vous, Adèle Encoignard, professeure d’espagnol au collège Maurice de Broglie dans l’Eure, partage le quotidien d’un petit collège rural. Elle aborde aujourd’hui les cordées de la réussite.

A propos du rapport de l’IGERS

Le blog de Bernard Desclaux » Blog Archive » L’orientation, perdue en chemin (educpros.fr). “Poursuivons[1] nos remarques au rapport concernant les PsyEn EDO[2]. Nous nous centrerons sur le CIO et son directeur dans un prochain post. Le présent portera sur l’évolution des conceptions de l’orientation et de sa place au sein de l’Éducation nationale.”

Et sa lecture par Jacques Vauloup sur son blog : Que faire des psy à l’école ? (CIO 96) – Propos orientés (free.fr). Dans le dernier rapport concernant les psychologues de l’éducation nationale de la spécialité “éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle” (PsyEN-EDO), 4 inspecteurs généraux − parmi lesquels aucun n’est spécialiste de leur objet d’étude − invitent la ministre à renforcer la spécificité psychologique des PsyEN-EDO et à faire l’unité de la psychologie à l’école en les rapprochant des psychologues de la spécialité “éducation, développement et apprentissages” (PsyEN-EDA) exerçant dans le premier degré. Une notule étique de 59 pages, dont 20 pages d’annexes. Anecdotique ? Bernique !

Une curieuse menace sur les CIO

Quatre centres d’information et d’orientation des Côtes-d’Armor ont été la cible de menaces d’attentat (francetvinfo.fr). “Les faits remontent à une semaine. Les quatre CIO (Centres d’information et d’orientation) des Côtes-d’Armor ont reçu le dimanche 14 avril des menaces d’attentat. Des menaces qui “n’ont pas engendré de perturbation pour les usagers”.”

Sarthe. Un adolescent interpellé pour des menaces contre 180 centres d’orientation (leprogres.fr). “Un mineur a été interpellé au Mans pour soupçons de menaces d’attentat contre 180 centres d’information et d’orientation dans toute la France.” La rédaction avec AFP et repris par plusieurs médias.

Supérieur

L’enseignement supérieur français continue d’attirer davantage d’étudiants internationaux en 2022-2023 | France Universités (franceuniversites.fr). “412 087 étudiantes et étudiants internationaux étaient inscrits dans les établissements français d’enseignement supérieur pour l’année 2022-2023, dont 64 % à l’université. Ces effectifs sont en augmentation de 3 % sur un an et de 17 % sur cinq ans. C’est ce que révèle Campus France, dans l’édition 2024 des Chiffres clés de la mobilité étudiante. Pour rappel, l’objectif affiché par le gouvernement français est d’attirer 500 000 étudiantes et étudiants étrangers à l’horizon 2027.”

« Étudiants, entreprises, société : tout le monde nous attend là-dessus » : l’enseignement supérieur contraint de se verdir – Le Parisien. “La transition pousse écoles et universités à changer en profondeur. Fonctionnement, cours, gouvernance, recherche, impact sur la ville et la région… Aucun aspect n’y échappe.”

Et puis la situation à Sciences Po

L’appel de 70 présidents d’établissements d’enseignement supérieur : « Les universités ne doivent pas être instrumentalisées à des fins politiques » (lemonde.fr). “« Faire vivre le débat suppose qu’il soit protégé », soulignent les dirigeants des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, qui défendent, dans une tribune au « Monde », l’autonomie des « bastions démocratiques » que sont les universités.”

Sciences Po bloqué: la ministre de l’Enseignement supérieur estime que “les lignes rouge sont franchies” (bfmtv.com). “Sylvie Retailleau a réagi sur BFMTV ce vendredi 26 avril au blocage de l’Institut d’études politiques parisien par des étudiants pro-palestiniens.”

Blocage De Sciences Po En Soutien À Gaza : “une Ligne Rouge Franchie”, Selon La Ministre De L’Enseignement Supérieur – I24NEWS. “La direction de Sciences Po Paris a annoncé la suspension des cours en présentiel sine die.”

Manifestations pro-Palestine à Sciences Po : « Il n’y aura jamais de droit au blocage », a affirmé Gabriel Attal (sudouest.fr). “Le Premier ministre Gabriel Attal a affirmé samedi qu’il « n’y aura jamais de droit au blocage » dans les universités, au lendemain d’une mobilisation pro-palestinienne tendue à Sciences Po, conclue par un accord entre manifestants et direction. « Il n’y aura jamais de droit au blocage, jamais de tolérance avec l’action d’une minorité agissante et dangereuse qui cherche à imposer ses règles à nos étudiants et nos enseignants », a-t-il déclaré, lors d’un déplacement à Pirou (Manche).”

Formation et insertion professionnelles

Castres. Meilleur apprenti de France : des lycéens couverts d’or – ladepeche.fr. “Cinq élèves du lycée professionnel de la Borde Basse ont réussi avec brio le concours départemental et régional du Meilleur apprenti de France en électricité. “

Ressources et publications

Extra classe – Parlons Pratiques ! avec Fréderique Weixler (youtube.com). “Diffusée en direct le 14 janv. 2022. Dans cette émission en direct, nous parlons de décrochage scolaire et de professeurs accrocheurs.”

Un article de Fabien Beltrame. Le sens dans l’accompagnement : comment aborder les intérêts dans les loisirs vs les intérêts dans les activités professionnelles | EPALE (europa.eu). “Dans une démarche d’accompagnement à l’évolution professionnelle qui s’inscrit dans l’esprit du life design, la réflexion va investiguer toutes les sphères de la vie de la personne. Comme l’expliquent Cohen-Scali et all. (2020), après avoir établi une alliance de travail comme dans tout type d’entretien, il s’agit pour le conseiller d’engager un dialogue au cours duquel la personne réfléchit, avec l’aide du professionnel, sur sa situation présente dans ses différents aspects (le travail, la famille, les relations qui comptent, les loisirs, etc.), mais également sur certaines expériences ou événements passés qui ont compté ou l’ont marqué et sur certaines de ses anticipations pour l’avenir. C’est avec cet arrière-plan méthodologique que nous proposons, dans cet article, des éléments d’éclairage sur la place et le type de loisir en fonction des caractéristiques individuelles des personnes et notamment leur profil RIASEC.

Macron : le « capital humain » à la place d’Erasme ; un tournant ou un aveu ? | Le Club (mediapart.fr). “Dans son discours de 2017 pour une « Europe unie », il avait évoqué la figure d’Erasme demandant à chaque jeune de « parcourir le continent » et « se défaire de son naturel sauvage”. Cette fois, la référence au « capital humain » est de mise avec un corollaire significatif : « il nous faut décupler l’Erasmus de l’apprentissage avec 15 % d’apprentis en mobilité européenne d’ici 2030 ».”

La société du matching par Melchior Simioni, et  Philippe Steiner . “Les bouleversements induits par l’irruption de la technologie du matching, dans toutes ses dimensions, réactualisent des enjeux majeurs de nos sociétés. La société du matching n’est pas le futur de nos sociétés modernes, c’est son présent. L’ambition de cet essai est de comprendre ce qu’il change dans nos vies.”

« L’allongement de la vie ne peut pas être un projet individuel » (latribune.fr). “Gabrielle Halpern, philosophe, explique les enjeux collectifs du vieillissement de la population. Devant le risque de ressasser le passé, elle préconise d’entretenir la curiosité.” (abonnés

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire

L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 22 avril 2024

Nouveau débat ?

De multiples violences déclenchent de grandes déclarations

Violence des mineurs : Gabriel Attal a fait “beaucoup d’annonces autour des sanctions, peu autour de la prévention”, regrette le principal syndicat des chefs d’établissements – Radio France (francetvinfos.fr)Le Premier ministre a présenté un plan d’action pour lutter contre les violences impliquant des mineurs et réinstaurer “l’autorité partout, pour tous”.

Des sanctions à l’école, mais avec quels moyens ? – Le Point (lepoint.fr)Le dispositif de sanctions promis par Gabriel Attal à l’école va être difficile à mettre en place dans un contexte de manque de moyens.”

Ce que Gabriel Attal a en tête quand il parle de « parents défaillants » et pourquoi c’est polémique – Huffington Post (huffingtonpost.fr)La notion de « parents défaillants » est employée au gouvernement pour souligner la « responsabilité » de la famille dans l’éducation des jeunes.” Et, à la fin de l’article “Si le discours se veut équilibré, il véhicule malgré tout au moins un aspect très problématique : la stigmatisation d’une partie de la population, en l’occurrence les classes populaires

Attal ou la diversion de l’autoritarisme (cafepedagogique.net). “Lors de son discours à Viry-Châtillon, où le jeune Shamseddine a été battu à mort, Gabriel Attal a fait le choix de l’autorité, selon lui. Travaux d’intérêt général si les jeunes contestent l’autorité, collège de 8 heures à 18 heures dans les quartiers populaires, contrat d’engagement entre l’établissement, les parents et l’élève (qui n’est pas sans rappeler le règlement intérieur signé par ces mêmes personnes en début d’année), la levée de l’excuse de minorité… Un peu comme à son habitude, le Premier ministre fait le choix de s’attaquer aux conséquences des politiques publiques désastreuses en matière d’éducation plutôt qu’aux causes. Pour Sebastian Roché, politiste et auteur de « La nation inachevée. La jeunesse face à l’école et la police » (Grasset), le Premier ministre est dans une posture de coercition et non d’autorité, et il se défausse de la responsabilité du Président Macron en rejetant la faute sur les parents et les jeunes eux-mêmes. Il rappelle aussi que contrairement aux discours politiques, « nous ne sommes pas face à une recrudescence de la violence au sein de notre société ».

Le Chocs des savoirs est toujours contesté.

Les « groupes de niveau » contestés au Conseil d’Etat au nom de l’« autonomie » des établissements (lemonde.fr). “Le SGEN-CFDT vient de déposer un recours devant la plus haute juridiction administrative, pour demander la suspension de l’arrêté de création des « groupes de niveau » au collège. Les syndicats veulent contourner la réforme en s’appuyant sur le code de l’éducation, qu’ils jugent en contradiction.” 

Et puis la laïcité est toujours dans l’actualité.

« L’interdiction des signes religieux ostentatoires à l’école contredit la laïcité » (lemonde.fr). “Ce principe consiste non pas à rendre les croyances invisibles, mais à faire vivre ensemble des individus différents, qui le disent, qui le laissent voir, mais qui l’acceptent au nom de la liberté de conscience, explique le philosophe Jean-Fabien Spitz, dans une tribune au « Monde ».”

Entretien – « Certaines utilisations de la laïcité sont un paravent commode pour justifier des discriminations » – Alternatives Economiques (alternatives-economiques.fr)Face à cet emballement, il n’est pas inutile de revenir sur le concept de laïcité et ses évolutions. Entretien avec Stéphanie Hennette-Vauchez, professeure de droit public et autrice de Laïcité (Anamosa, coll. Le mot est faible, 2023).” ‘Abonnés)

Des acteurs en questions

Menaces sur les réseaux sociaux : des centres d’information et d’orientation sous surveillance (ouest-france.fr). “Plusieurs centres d’information et d’orientation (CIO) de la Manche, de l’Orne et du Calvados ont été mis sous surveillance par les gendarmes et les policiers, ce lundi 15 avril 2024. C’est le cas de Saint-Lô, Cherbourg, Avranches, Vire, Flers… Les forces de l’ordre ont inspecté les locaux et sont parfois restées sur place une partie de la matinée. Le site d’Alençon, dans l’Orne, a même été fermé toute la journée.

Karim Boutchich. L’identité des professeurs de lycée professionnel en France dans le contexte éducatif européen. 2024. https://hal.science/hal-04531540/document

Sur l’orientation

Que faire après la classe de 3e Segpa ? – L’Etudiant (letudiant.fr). “Au cours de leur parcours scolaire en classe Segpa, les élèves découvrent une grande variété de métiers et travaillent à la construction de leur projet d’orientation. Ils se préparent à poursuivre leurs études dans une voie professionnelle en CAP ou en bac professionnel.

Les députés proposent une “charte déontologique des salons étudiants”,… (aefinfo.fr)

Psychologues de l’Education nationale : retour vers le futur ? (une tribune de J-P Bellier) – Dossiers – Archives – ToutEduc. “Jean-Pierre Bellier, inspecteur général honoraire, a été chargé par les ministres Vincent Peillon, Benoît Hamon et Najat Vallaud-Belkacem de mener à son terme le projet de création du corps des psychologues de l’éducation nationale. Suite à la publication du rapport de l’IGESR relatif à la situation et à l’évolution des missions des psychologues de l’éducation nationale de la spécialité éducation, développement et conseil et orientation professionnelle (PsyEN EDO) (ici, voir aussi ToutEduc ici), il nous propose une analyse qui, selon la formule consacrée, n’engage que son auteur, mais que nous publions bien volontiers.

Mentorat : « Les études internationales montrent des effets modérés sur les résultats scolaires, l’orientation, la confiance en soi ou l’insertion » (lemonde.fr). “Quelque 160 000 jeunes ont bénéficié en 2023 du plan « 1 jeune, 1 mentor » qui leur permet d’être accompagnés par un aîné afin de lutter contre l’inégalité des chances, selon une étude publiée par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire. Explications avec Jérôme Gautié, qui préside à l’évaluation du plan.” (pour abonnés)

Coaching d’orientation (senat.fr). “Question de Mme JOUVE Mireille (Bouches-du-Rhône – RDSE) publiée le 18/04/2024. Mme Mireille Jouve appelle l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse sur le développement du marché du coaching d’orientation. Depuis la mise en place de Parcoursup en 2018, on a vu se développer un vaste marché de conseil en orientation…” 

Orientation scolaire : en Dordogne, l’Éducation nationale a de plus en plus de concurrence (sudouest.fr). “Des professionnels du secteur privé proposent désormais leurs services (payants) pour accompagner les élèves dans leurs choix de formation ou de métier. Mode ou tendance de fond ? En Dordogne comme ailleurs, l’orientation scolaire est devenue un marché comme un autre. Là où auparavant les centres d’information et d’orientation (CIO) gérés par l’Éducation nationale étaient les seuls à officier en la matière, des professionnels du secteur privé proposent désormais leurs services (payants) pour accompagner les élèves dans leurs choix de formation ou de métier. Est-ce à dire que l’Éducation nationale ne remplit plus tout à fait sa mission comme avant ? Les chiffres avancés par l’institution tendent au contraire à montrer que le département est relativement bien doté avec cinq CIO en activité à Périgueux, Ribérac, Nontron, Sarlat et Bergerac.”

Le n°651 de L’école des parents est disponible ! “« L’orientation est une invocation à définir qui on est. Cela requiert un travail psychique colossal, qui entre en résonance avec les bouleversements de l’adolescence », nous explique la chercheuse et ancienne psychologue de l’Education nationale Dominique Méloni. « Nous sommes souvent persuadés qu’il existerait pour chacun de nous un unique “métier charmant”, que j’ai nommé ainsi par référence au Prince charmant, qui nous serait parfaitement adapté et que nous pourrions découvrir, en nous posant les “bonnes” questions, en passant le “bon” test psychologique ou en allant voit la “bonne” personne », estime de son côté Frédérique Weixler, inspectrice générale de l’Education nationale et autrice de L’Orientation scolaire. Paradoxes, mythes et défis (Berger Levrault, 2020). Voici quelques-unes des analyses que vous pouvez lire dans le dernier numéro de L’école des parents, qui consacre son dossier à l’orientation scolaire, source de stress et d’inquiétude aujourd’hui pour toute la famille, et ce bien avant la classe de terminale !” Revue coordonnée par Karine HENDRIKS  Pour obtenir ce numéro : https://lnkd.in/eC8ppt-4

Supérieur

L’université doit rester un lieu de débat éclairé pour défendre les libertés – UDICE. “L’université doit être un lieu de dialogue, de respect, d’intelligence collective et de créativité. Elle doit défendre les libertés individuelles, garantir la liberté de recherche et d’opinion et offrir un espace de réflexion et de construction du savoir ouvert à toutes et à tous.

Students as Partners. Implementation of Climate Change Education Within the Harvard Graduate School of Education | SpringerLink. “Ce chapitre prend note des efforts déployés pour mettre en œuvre un programme de lutte contre le changement climatique au sein de la Harvard Graduate School of Education qui aide à renforcer les compétences des leaders potentiels dans différents secteurs de l’éducation afin qu’ils puissent lutter en collaboration contre les changements climatiques. La littérature souligne les partenariats fructueux et productifs des initiatives locales avec des institutions et/ou des organisations gouvernementales à grande échelle. Les auteurs explorent la conception d’un programme de lutte contre le changement climatique avec des connaissances de contenu explicites et une pédagogie réfléchie, conçu par les étudiants et soutenu par le corps enseignant. Les auteurs examinent les éléments de conception du programme et précisent ensuite le processus de mise en œuvre d’un programme à la Harvard Graduate School of Education (HGSE). Les auteurs tirent parti des limites et des implications des «étudiants en tant que partenaires» dans la co-création de l’apprentissage et de l’enseignement dans le domaine de l’éducation au développement durable dans les établissements d’enseignement supérieur.”

Trajectoire : CFA de l’enseignement supérieur en région PACA – 18/04 (bfmtv.com). “BFM BUSINESS PARTENAIRE – Ce jeudi 18 avril, Thierry Berger, président de Formasup Méditerranée, a présenté son entreprise spécialisée dans l’apprentissage des jeunes et de leur accompagnement dans les entrerpises, dans l’émission Trajectoire, présentée par Carine Dany. Trajectoire est à voir ou écouter du lundi au vendredi sur BFM Business. Cette émission a été réalisée en partenariat avec Médias France.”

Éducation : la France, sixième destination préférée des étudiants internationaux (la-croix.com). “En 2023, la France accueillait 400 000 étudiants internationaux, selon l’agence Campus France. Trois ans plus tôt déjà, elle campait déjà à la sixième position dans le classement des pays les plus attractifs pour ces étudiants.”

Enseignement privé supérieur but lucratif : un secteur mal connu | vie-publique.fr. “Près de 26% des étudiants sont inscrits dans un établissement supérieur du secteur privé en 2024. Le secteur privé à but lucratif connaît un essor considérable, jusqu’à regrouper la moitié des étudiants du secteur privé, soit plus d’un étudiant sur dix. Un rapport alerte sur de potentielles dérives, notamment sur la qualité des formations.”

Suppression d’aides pour l’alternance : cette décision qui secoue l’enseignement supérieur privé (lefigaro.fr). “L’État envisage de supprimer les 6000 euros d’aides pour la signature d’un contrat de professionnalisation. Les écoles privées craignent que l’apprentissage soit aussi concerné.”

Formation et insertion professionnelles

Sortie des études quelle influence sur la carrière professionnelle | vie-publique.fr. “Longtemps majoritaires pour les générations nées avant-guerre, les fins d’études très précoces (16 ans ou moins) sont aujourd’hui marginales. L’âge plus ou moins avancé à la sortie des études a des répercussions notables sur l’insertion dans l’emploi et le niveau de rémunération. Une publication de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du travail (Dares), datée du 28 mars 2024, fait le point sur l’évolution de l’âge à la sortie des études et ses effets dans l’insertion des jeunes dans le monde professionnel.” 

Les politiques publiques en faveur de la mobilité sociale des jeunes | France Stratégie (strategie.gouv.fr). “Les destinées des jeunes en France restent fortement marquées par leur origine sociale. Les politiques publiques parviennent-elles à réduire cet effet ? Quels sont les effets des dispositifs spécifiques sur la mobilité sociale des jeunes ? France Stratégie éclaire les trajectoires des 15-30 ans dans un rapport réalisé à la demande de Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale.” 

Ressources et publications

Appel à contribution pour l’OSP. Les compétences à s’orienter en question face à la complexité (openedition.org). “Depuis une vingtaine d’années, les « compétences à s’orienter » font l’objet de textes qui manifestent l’intérêt des chercheurs et des praticiens du champ de l’accompagnement dans l’orientation (par exemple, Forner & Dulu, 2012). Récemment cependant, le flou de la notion de compétence a été souligné. Les divergences d’interprétation convoquant des cadres théoriques différents, une fois constatées, peuvent appeler à déconstruire la notion pour la reconstruire autour de points de convergence (Bangali, 2021 ; Sovet et al., 2021). Mais le questionnement du recours même à la notion de compétence a pu aussi être mobilisé. Son poids idéologique rédhibitoire est pointé, qui la rendrait inapte à la poursuite d’un projet sociétal global de développement durable et équitable, pour lui substituer, par exemple, le concept de capabilités (Guichard, 2021).”

Xavier Pons : évaluation d’écoles, évaluations des élèves… quel type d’école dessine-t-elle ?Analyse de la politique éducative actuelle : évaluation d’écoles, évaluations des élèves… quel type d’école dessine-t-elle ? avec Xavier Pons, sociologue, professeur des universités en sciences de l’éducation et de la formation.” Conférence sur Youtube. Présentée également ici : L’évaluation des écoles ou la managérialisation de l’éducation – Thot Cursus

Penser l’éducation à un monde incertain : perspectives pour l’École. Phronesis 2024/3 (Vol. 13). Numéro coordonné par Céline Chauvigné, Annette Schmehl-Postaï, Michel Fabre Pages : 198. Éditeur : Revue Phronesis 

Les politiques publiques en faveur de la mobilité sociale des jeunes | France Stratégie (strategie.gouv.fr). “Les destinées des jeunes en France restent fortement marquées par leur origine sociale. Les politiques publiques parviennent-elles à réduire cet effet ? Quels sont les effets des dispositifs spécifiques sur la mobilité sociale des jeunes ? France Stratégie éclaire les trajectoires des 15-30 ans dans un rapport réalisé à la demande de Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale.” 

Psycho-social factors associated with climate distress, hope and behavioural intentions in young UK residents | PLOS Global Public Health. “Although the UK has been relatively spared significant geophysical impacts of climate change, many people, youth in particular, are increasingly worried about climate change. The psychological distress associated with the (perceived) threat of climate change has been linked to poorer mental wellbeing but can also promote adaptive responses such as engagement in pro-environmental behaviour. In this mixed methods study, we delve deeper into the experience of ‘climate distress’ among UK residents aged 16–24 (N = 539). We conducted an online survey assessing general mental health, subjective wellbeing, and climate distress with existing scales. We also included novel questions assessing positive and negative life impacts of climate change, open-ended questions on aspirations and priorities for the future, and engagement in pro-environmental and climate actions. Our findings indicate that mental health factors may contribute to vulnerability to climate distress. Predictably, socio-psychological responses to climate change (i.e., frustration over inaction, lack of control, and shame or guilt about one’s own contributions) were linked to higher scores on the climate distress scale. Negatively appraised climate change-related events (i.e., seeing an environment they care about change for the worse) were associated with higher climate distress. Individuals with high climate distress (10.1% of our sample) reported worrying about the impact of climate change on their own future more frequently than any other topic surveyed (including personal finance, career, relationships, politics). Both positive (hope/interest) and negative (anger/frustration) emotions inspired action-taking, especially climate activism, which was negatively predicted by guilt/shame and sadness/fear. Private-sphere pro-environmental actions appeared less driven by strong emotions. Overall, our findings present a more nuanced picture of climate distress in terms of emotional responses, behaviour, and mental health. Longitudinal research is urgently needed to understand how distress may change over time, and the conditions that lead to adaptive and maladaptive outcomes.” Un document de 2023, mais très actuel.

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire

L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 15 avril 2024

Nouveau débat ?

Côté santé mentale

«Image corporelle», «violences sexuelles», «pression sociale»… Pourquoi la santé mentale des lycéennes est plus dégradée que celle des lycéens – Libération (liberation.fr). “Selon une étude de Santé publique France, la dégradation de la santé mentale est plus importante chez les filles par rapport aux garçons. Pour la chercheuse à l’Inserm Judith van der Waerden, les biais genrés de la société expliquent cette différence.” (abonnés)

Sur une année, près d’un tiers des lycéennes a eu des pensées suicidaires, selon Santé publique France (huffingtonpost.fr). “Si les ados français s’estiment globalement en bonne santé, une étude de Santé publique France met en lumière des chiffres inquiétants, notamment chez les lycéennes.” Par Le HuffPost avec AFP

Santé mentale et bien-être des adolescents : enquête ENCLASS 2022 | Santé publique France (santepubliquefrance.fr). “L’adolescence est une période durant laquelle les jeunes sont confrontés à de nombreux changements, pressions et défis, susceptibles de les rendre plus vulnérables sur le plan de la santé mentale. C’est à cette période que peuvent apparaitre les premières manifestations de l’anxiété, de la dépression ou des conduites suicidaires.”

Et la violence

Viry-Châtillon : « Les agresseurs sont incapables de percevoir la souffrance de la victime » (la-croix.com). “Pour Jean-Marie Petitclerc, éducateur spécialisé auprès des jeunes de quartier, l’extrême violence qu’on observe aujourd’hui chez les jeunes témoigne d’un manque d’empathie des agresseurs, alimenté par un besoin de reconnaissance et une faible estime de soi.” 

Violences en milieu scolaire : quelle place de l’éducation dans notre école ? | Le Club (mediapart.fr). “Les violences dramatiques dont sont victimes des élèves appellent, au delà de l’émotion, non à réagir avec des « solutions » qui n’en sont pas, mais à questionner en profondeur la place accordée à l’éducation par la vie dans notre école.” Par Jean-Pierre Veran, formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université

Violences à l’école : une longue histoire ? (theconversation.com). “Ce n’est pas la première fois que des jeunes scolarisés se trouvent impliqués dans des affaires d’une telle violence. Longtemps, les agressions de ce type ont été traitées dans les médias comme de simples faits divers. En 1979, alors même pourtant qu’une enquête d’ampleur était alors menée pour la première fois dans l’Éducation nationale à propos des violences à l’école, on pouvait lire dans Le Monde les titres suivants : « Un collégien de 12 ans tue un camarade dans une bagarre à Aubervillers », « Un lycéen grenoblois de 17 ans blessé à coups de ciseaux en tentant de s’opposer à une tentative de racket ». Mais il faut attendre le début des années 1990 pour que les « violences à l’école » deviennent un thème en soi, récurrent et médiatisé.”

Affaire Samara : dans les quartiers de Montpellier, « la réputation » des filles ou la vie sous surveillance – Le Parisien. “Autour du collège Arthur-Rimbaud, des adolescents racontent l’histoire derrière l’agression violente de Samara, survenue le 2 avril. Pourquoi la jeune fille a-t-elle été désignée comme bouc émissaire ? Sa « mauvaise réputation », nous dit-on.” Par Juliette Pousson, envoyée spéciale à Montpellier (Hérault) et Affaire Samara : « Les réseaux sociaux ont démultiplié la notion de réputation » – Le Parisien Les deux articles pour abonnés.

Des acteurs en questions

Retour des écoles normales : le proviseur de la République a encore frappé ! | Alternatives Economiques (alternatives-economiques.fr). “Emmanuel Macron s’est de nouveau exprimé sur l’éducation lors d’une visite d’école, le 5 avril 2024. On en a surtout retenu l’annonce de la création d’écoles normales du XXIe siècle. Ce projet était déjà dans les tuyaux puisque lors d’un déplacement à Orange le 5 septembre 2023, il disait vouloir « revenir à un système qu’on connaissait par le passé, qui fonctionnait, qui est un peu celui des écoles normales ». Pour les détails, un diaporama intitulé « les écoles normales du XXIe siècle » avait opportunément fuité il y a quelques jours…” Par Philippe Watrelot Ancien enseignant, auteur de “Je suis un pédagogiste” (ESF-Sciences Humaines, 2021).

Sur l’orientation

Rapport IGÉSR sur les PsyEN EDO  – SNES-FSU. “Le 9ème rapport concernant le métier de PsyEN vient enfin d’être rendu public. Il s’appuie sur des visites dans plusieurs académies (Créteil, Lyon, Toulouse, Aix Marseille) où ont été rencontré·es des PsyEN et DCIO, des enseignant·es et chef·fes d’établissements, des stagiaires et des conseiller·es techniques médecins et infirmier.es. Il en ressort un panorama, pour une fois ancré sur la réalité mais dont la lecture attentive renforce nos craintes. Cette inspection ne visant que la spécialité EDO, il semblerait que les PsyEN EDA rencontrent moins de difficultés à exercer toutes leurs missions. Nos collègues apprécieront !

Le blog de Bernard Desclaux » Blog Archive » Du corps pour l’orientation à l’orientation pour décor (educpros.fr). “L’IGÉSR vient de publier un rapport sur les PsyEN EDO[1] (les ex-conseillers d’orientation-psychologues). Les collègues, l’APSYEN, les syndicats apprécient les écoutes réalisées pour produire ce rapport, mais bien sûr restent très critiques à propos des treize recommandations formulées. Pour ma part j’interrogerai la teneur des « constats » qui me semblent avoir une fonction bien précise : phagocyter la mission d’orientation des PsyEn EDO.”

Supérieur

Sylvie Retailleau : «En matière de laïcité, les problèmes viennent des mêmes établissements» (lefigaro.fr). “ENTRETIEN – Antisémitisme, laïcité, écoles privées… La ministre de l’Enseignement supérieur répond aux questions du Figaro Étudiant. Après une année université perturbée par les difficultés de logement des étudiants, l’antisémitisme ou encore la précarité, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Sylvie Retailleau espère une rentrée plus sereine. Elle revient sur ces sujets pour le Figaro Étudiant.

Diplomeo : une plateforme dédiée à l’orientation éducative en France – PGE (planetegrandesecoles.com). “Chaque année, 1 million d’étudiants se tournent vers un conseiller d’orientation afin d’avoir une vision plus éclairée de leur futur professionnel. C’est dans ce contexte que Diplomeo, une plateforme française innovante, se distingue. Conçue pour aider les étudiants et professionnels à naviguer dans le paysage de l’éducation supérieure, Diplomeo se présente comme un outil indispensable pour une orientation optimisée et personnalisée. Dans cet article, découvrez ses différentes fonctionnalités et spécificités.” Cette plateforme appartient au groupe Télégramme.

Enseignement supérieur : les dérives des établissements privés à but lucratif (lemonde.fr). “Alors que le secteur occupe une place grandissante, un rapport parlementaire présenté, mercredi 10 avril, alerte sur l’absence de cadre juridique et l’illisibilité de l’offre de formation. Les deux députées qui en sont les auteures formulent vingt-deux recommandations.” Par Minh Dréan

Le boom de l’enseignement supérieur privé à but lucratif s’accompagne de ‘dérives préoccupantes’, alerte un rapport parlementaire | LCP – Assemblée nationale. “Escroquerie, litiges financiers, formations peu qualifiantes… A l’issue de leur mission d’information sur “l’enseignement supérieur privé à but lucratif”, Béatrice Descamps (LIOT) et Estelle Folest (Démocrate) appellent à réguler le secteur. Dans un rapport présenté ce mercredi 10 avril, les deux députés alertent sur des abus facilités par un cadre juridique obsolète et des contrôles insuffisants. Elles formulent 22 recommandations pour y remédier.”

Formation et insertion professionnelles

Laissons du temps aux jeunes décrocheurs ! (scienceshumaines.com). “Avec encore 7,6 % des 18-24 ans sortis de l’école sans autre diplôme que le brevet, le décrochage scolaire est devenu depuis une quinzaine d’années un enjeu majeur des politiques éducatives. Malgré les progrès accomplis depuis la fin des années 2000 où il s’élevait à plus de 11 %, les programmes nationaux de lutte resteraient encore mal adaptés, alertent les sociologues Joël Zaffran et Juliette Vollet. En cause, la priorité donnée à la réduction du temps de latence entre la rupture avec l’établissement et le retour en formation, qui ne tiendrait pas compte de la maturation dont ces jeunes auraient besoin pour envisager sereinement leur avenir. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé une centaine d’entretiens avec des jeunes « raccrocheurs », afin d’identifier quels mécanismes cognitifs et affectifs ont été décisifs dans leur retour en formation.”

Sortie des études quelle influence sur la carrière professionnelle | vie-publique.fr. “Longtemps majoritaires pour les générations nées avant-guerre, les fins d’études très précoces (16 ans ou moins) sont aujourd’hui marginales. L’âge plus ou moins avancé à la sortie des études a des répercussions notables sur l’insertion dans l’emploi et le niveau de rémunération. Une publication de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du travail (Dares), datée du 28 mars 2024, fait le point sur l’évolution de l’âge à la sortie des études et ses effets dans l’insertion des jeunes dans le monde professionnel.”

Podcast Sofia | Épisode 5 : “La crise du travail” avec Dominique Méda et Léa Loubier | INSP. “Grande démission, quiet quitting, burn out, ubérisation, perte de sens… Ces termes résonnent aujourd’hui comme les symptômes d’une profonde crise du travail, parfois trop rapidement dénoncés comme ceux d’une épidémie de flemme. Les réponses à celle-ci sont-elles toutes logées dans des modèles économiques ? Au fond, c’est sans doute la définition même de la notion de travail qui est à revoir ? Plongez dans cette réflexion avec Dominique Méda, philosophe, fonctionnaire et membre de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Dans un second temps, Léa Loubier, ancienne élève de l’INSP, aborde la féminisation de l’administration préfectorale et les pistes qui émergent pour parvenir à l’égalité d’accès aux plus hautes fonctions.” 

Emploi et compétence en Brenne : « On a droit à l’orientation à tout âge » (lanouvellerepublique.fr). “Un comité de pilotage du dispositif Emploi et compétence en Brenne a réuni une trentaine de professionnels à Ruffec. Objectif : mettre en avant des métiers et l’attractivité du territoire tout en clarifiant en écosystème complexe.”

Ailleurs et partout

Gabon : Orientation scolaire, universitaire et professionnelle : Le Sosup lance officiellement ses activités | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |. “La toute première session ordinaire du Comité d’orientation du Secrétariat d’orientation scolaire, universitaire et professionnelle (Sosup), depuis sa création en 2019, s’est tenue le 9 avril en présence des ministres en charge de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur. Il s’est agi, au cours de cette réunion historique, de mener une réflexion sur l’organisation et la gouvernance du Sosup, afin de l’adapter aux objectifs et défis de l’heure. Cette rencontre a également permis de dérouler la stratégie d’orientation 2024 du Sosup.

Ressources et publications

Enfance : comment les inégalités de langage se construisent – The Conversation (theconversation.com) “Selon les livres qu’on leur lit et la manière dont on pratique l’humour en famille, les enfants apprennent plus ou moins bien à jouer avec les mots. Décryptage de ces inégalités de langage précoces.”

Enseignement: la «vocation» a le dos large | JDM (journaldemontreal.com). “Pensez au métier actuel que vous faites ou à celui que vous souhaiteriez faire. Vous est-il déjà arrivé, d’un côté, de vous faire dire par des gens que «ça sera difficile» et de l’autre que «c’est le plus beau métier du monde»? Probablement.” Par Victoria St-Onge, Étudiante au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale, Suppléante depuis 3 ans

Trajectories of school refusal: sequence analysis using retrospective parent reports | European Child & Adolescent Psychiatry (springer.com). “School refusal (SR) is a form of school attendance problem (SAP) that requires specific mental health care. Despite improvements in the definition of SAPs, the course of SR is not well characterized. To explore three-year patterns of SR course in children, as reported by their parents, we deployed an anonymous web-based survey. “

Grands formats sur l’éducation | UNESCO Découvrez nos articles grand format sur les problématiques actuelles de l’éducation

Et vérifier vos agendas : Séminaire du GREO le 22 avril 2024. Denis Lemercier proposera une conférence : “La théorie psychologique de l’activité chez Léontiev”. informations sur la page Séminaires du GREO

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire

L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 8 avril 2024

Nouveau débat ?

DNB : les élèves défavorisés réussissent moins (cafepedagogique.net). “Quels seront les élèves les plus pénalisés par « la baisse importante du taux de réussite » au Diplôme National du Brevet (DNB) que promet le Premier ministre ? Quels seront les élèves qui atterriront dans les classes prépa lycée dont personne ne comprend l’utilité ? Nulle surprise, ce seront encore les élèves de milieux défavorisés, grands perdants du système scolaire français. Ce n’est pas le Café pédagogique qui le dit, mais le service statistique du ministère qui vient de publier une note sur les résultats de la dernière session du brevet. « Les candidats d’origine sociale défavorisée représentent 50 % des présents en série professionnelle et 29 % en série générale. Ils ont un taux de réussite inférieur de 18 points à celui des candidats d’origine sociale très favorisée », écrit l’auteur.

Des acteurs en questions

Les psychologues de l’éducation nationale de la spécialité Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle | Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse. “Sept ans après la création du corps des psychologues de l’éducation nationale (PsyEN) qui a réuni dans un même cadre statutaire deux professions très différentes, celle de psychologue scolaire du premier degré et celle de conseiller d’orientation psychologue, l’IGÉSR dresse un premier bilan de la spécialité Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle (EDO).”

Dossier n° 2 : Des enseignants désorientés – RessourSES. “Confrontés à des évolutions qui les ont bousculés dans leurs repères, les personnels de l’enseignement connaissent aujourd’hui un « malaise » (Barrère, 2017) dont on sait encore peu de choses. L’enjeu de ce dossier thématique est d’éclairer les formes et les causes de la désorientation contemporaine qu’ils connaissent en s’intéressant aux transformations de leur vécu professionnel et des modalités de leur engagement politique et syndical.

Les agences régionales de l’orientation favorisent le lien avec le monde professionnel (lagazettedescommunes.com). “Une entité autonome de région, avec une gouvernance partenariale, offre une efficacité accrue et une plus grande liberté d’action pour l’orientation professionnelle. Pour aider les élèves, des régions ont décidé de rassembler dans des agences dédiées leurs forces vives consacrées à l’orientation et à l’information sur les métiers.

Orienter les élèves : les enseignants face à la redéfinition de leur métier – RessourSES. “La circulaire du 10 octobre 2018 a redéfini les missions du professeur principal, en élargissant son rôle en matière d’orientation. Non seulement, celui-ci « contribue [désormais] à la mise en œuvre des procédures d’orientation, d’affectation et d’admission », et de surcroît, « il coordonne pour chacun de ses élèves l’information et la préparation progressive du choix d’orientation avec le psychologue de l’éducation nationale ». À ce propos, il est précisé : « Dès la classe de troisième, le professeur principal conduit des entretiens personnalisés d’orientation en associant en tant que de besoin les psychologues de l’éducation nationale et les autres membres de l’équipe éducative. Ces entretiens sont inscrits le plus tôt possible dans l’année scolaire, et à tout moment en fonction des besoins. Ceux-ci permettent de mieux construire le parcours d’orientation des élèves, y compris pour la poursuite d’études dans l’enseignement supérieur, en tenant compte de leurs résultats scolaires et de leurs souhaits d’orientation ainsi que ceux de leur famille ».” Par Erwan Lehoux, Doctorant en sciences de l’éducation (CIRCEFT-ESCOL, Université Paris 8)

Sur l’orientation

Les choix d’enseignements de spécialité et d’enseignements optionnels à la rentrée 2023 | Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse. “À la rentrée 2023, les choix d’enseignements de spécialité des élèves de première et de terminale générales sont globalement très proches de ceux observés à la rentrée précédente. Les six enseignements de spécialité les plus choisis sont les “mathématiques”, les “sciences économiques et sociales” (SES), la “physique-chimie”, l’”histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques” (HGGSP), les “sciences de la vie et de la Terre” (SVT) et les “langues, littérature et cultures étrangères et régionales” (LLCER).” 

Le blog de Bernard Desclaux » Blog Archive » Inauguration d’un nouveau régime d’orientation (educpros.fr). “Le brevet conditionnant l’entrée en seconde générale et technologique, d’après Claude Lelièvre, remet en question le principe du collège unique, mais aussi voit ses finalités et son rôle bouleversés. Plus globalement l’arrêté sur les groupes de niveaux, comme le dit Jean-Paul Delahaye, remet en question l’autonomie de l’EPLE. Cette décision bouleverse également le principe sur lequel reposait l’orientation en France depuis cinquante ans : la régulation locale.”

Un petit pépin a enraillé Parcoursup en fin de parcours… ParcourZut ?

Parcoursup inaccessible pour les élèves mercredi soir : comment expliquer ce nouvel incident ? – Le Parisien. “L’incident a décalé de 24 heures la fermeture de la plateforme. Si la cyberattaque n’est pas exclue, elle devrait normalement être revendiquée, explique Corinne Hénin, experte en cybersécurité. Le ministère réfute tout « bug ».”

Parcoursup 2024 : « Tout au long de leur scolarité, les stéréotypes de genre impactent la façon dont les filles et les garçons se construisent » – Le Monde Campus (lemonde.fr)A l’heure où les lycéens finalisent leurs vœux d’orientation sur Parcoursup, jeudi, Christine Morin-Messabel, professeure de psychologie sociale et chercheuse à l’université Lyon-II, rappelle que les stéréotypes de genre façonnent encore de façon durable les choix d’orientation des filles et des garçons.” (Abonnés)

Avenir(s), une plateforme pour aider à l’orientation – SQOOL TV. “Permettre à tous les élèves, de la 5ᵉ à la terminale, d’apprendre à s’orienter, c’est l’objectif de la future plateforme “Avenir(s)”, conçue par l’ONISEP avec les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. L’objectif, selon Frédérique Alexandre-Bailly, directrice générale de l’ONISEP, est de se découvrir, de comparer ses besoins avec les attentes des entreprises, et d’apprendre à “préparer ses candidatures”. Sur le plateau de “L’École du futur”, elle espère que cette plateforme pourra calmer les “angoisses” des élèves et des parents face à Parcoursup.”

Formation et insertion professionnelles

CICUR – Séminaire filé 2023-2024 Huitième séance – YouTube. “Un premier bilan de ces travaux a fait apparaître la particularité de l’enseignement professionnel et la nécessité de lui consacrer une séance spécifique. En effet, en cherchant à associer dans un cadre scolaire une ambition éducative et humaniste avec une réponse aux demandes des employeurs, l’enseignement professionnel met très clairement en évidence certaines des tensions vives qui traversent les systèmes éducatifs dans les sociétés d’économie de marché.” LES INTERVENANTS – Vincent Troger, maître de conférences émérite au centre de recherche en éducation de Nantes – Bernard Desclaux, ancien directeur de CIO – Fabienne Maillard, professeur en sciences de l’éducation et de la formation à l’université Paris 8 – Xavier Sido, maître de conférences en sciences de l’éducation et de la formation et membre du laboratoire CIREL (Centre Interuniversitaire de Recherche en Education de Lille), équipe Théodile

Ailleurs et partout

Le nouveau projet « dispositif d’orientation » bientôt annoncé – La Nouvelle République Algérie (lnr-dz.com). “Effectuant une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Sétif, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Fayçal Bentaleb a fait le tour, avant-hier jeudi, des agences de wilaya de la CNAS et de la CNAT (Caisse nationale d’assurance chômage), du siège de la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (CASNOS) avant d’inaugurer le nouveau siège de l’Agence régionale du Fonds National de Péréquation des Œuvres Sociales (FNPOS).A la tête d’une forte délégation ministérielle, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Fayçal Bentaleb s’est rendu, depuis avant-hier jeudi, à l’Est du pays et plus précisément dans la wilaya de Sétif, dans le cadre d’une visite officielle, durant laquelle, le premier responsable du secteur du Travail et de l’Emploi a révélé le lancement, pour très bientôt, du nouveau projet baptisé « dispositif d’orientation » fondé sur une approche de formation suivie directement d’un recrutement par des opérateurs économiques, dira le ministre.”

Ressources et publications

Erwan Lehoux, « Les discours et les présupposés des nouveaux acteurs de l’orientation. La définition de l’orientation et des finalités de l’école en question », Recherches en éducation [En ligne], 53 | 2023, mis en ligne le 01 novembre 2023, consulté le 07 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/ree/12031  ; DOI : https://doi.org/10.4000/ree.12031L’orientation est désormais considérée non plus comme la seule sélection et affectation des élèves sur la base de leurs résultats mais comme un processus, progressif, de construction d’un projet personnel. Depuis une dizaine d’années, outre les coachs scolaires, la présence d’acteurs étrangers à l’école, intervenant en son sein ou en dehors, à titre marchand ou non, afin d’aider les élèves dans la construction de ce projet, s’est développée. Malgré leur hétérogénéité, en termes de statut comme sur le plan des actions qu’ils mettent en œuvre, ces acteurs partagent un certain nombre de caractéristiques – leur proximité avec le monde de l’entreprise, un rapport ambigu à l’école et, surtout, une conception de l’orientation reposant sur des présupposés communs – que cet article propose d’interroger à partir d’une analyse des discours dont ils sont porteurs.”

Mixité sociale à l’École. Les résultats sont là ! (cafepedagogique.net). “Claude Lelièvre revient sur le livre « Le Ghetto scolaire. Pour en finir avec le séparatisme » co-signé par François Dubet et Najat Vallaud-Belkacem. Selon l’historien, l’ouvrage qui présente les résultats encourageant des expérimentations en matière de mixité gagnerait à être lu. Il s’en explique dans cette tribune.

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire

L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 1er avril 2024

Certifié sans poisson !

Nouveau débat ?

Au Primaire, un retour qui fait le choc ! Redoublement : nouvelle procédure | SNUipp-FSU 31. “Le retour en grâce du redoublement est l’une des mesures « Choc des savoirs » préparées par G. Attal pour l’enseignement primaire.” 

Des acteurs en questions

«Cela fausse complètement la réalité» : comment les notes du bac sont gonflées par les rectorats (lefigaro.fr). “INFO LE FIGARO – Gabriel Attal a annoncé la fin des «correctifs académiques» qui gonflaient les notes du brevet. Quid du bac ?” Et il y en a encore qui croient en la vérité de la notre ???

L’Onisep élargit ses missions à l’orientation tout au long de la vie – Centre Inffo (centre-inffo.fr). “La Cour des comptes formule plusieurs recommandations pour assurer l’avenir de l’Office national d’information sur les enseignements et les professions (Onisep), qui a perdu un tiers de ses effectifs depuis la loi « avenir professionnel » du 5 septembre 2018.” Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation Par Sarah Nafti 

Sur l’orientation

Enseignements de spécialité : origine sociale et genre pèsent toujours sur les choix (cafepedagogique.net). “Dans une note parue récemment, la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance dresse le bilan des choix d’enseignements de spécialité et d’enseignements optionnels à la rentrée 2023, des choix « globalement très proches de ceux observés à la rentrée précédente ». « Les six enseignements de spécialité les plus choisis sont les « mathématiques », les « sciences économiques et sociales » (SES), la « physique-chimie », l’« histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques » (HGGSP), les « sciences de la vie et de la Terre » (SVT) et les « langues, littérature et cultures étrangères et régionales » (LLCER) » indique la note. « La combinaison la plus fréquemment choisie en terminale est « mathématiques, physique-chimie », suivie de « HGGSP, SES » et « physique-chimie, SVT » ». Y est aussi confirmé qu’une grande majorité des combinaisons d’enseignements spécialisés correspondent à une filière du baccalauréat avant la réforme.

Stage de seconde : une plateforme pour tenter de s’y retrouver | Les Echos. “La seconde quinzaine de juin est consacrée cette année aux épreuves du bac pour les classes de première et de terminale et à « un stage en milieu professionnel » pour les secondes. Non sans peine.”

Stages de seconde : la plate-forme d’offres a ouvert… avec un bug d’affichage – Le Parisien. “Moins de trois mois avant leur stage obligatoire de juin, les secondes en filières générale et technologique ont accès à une plate-forme nationale censée pallier le manque d’offres. À peine lancé, le nouveau site a connu des pépins.” Par Juliette Pousson

L’orientation du collège au lycée : quel vécu pour les élèves en éducation prioritaire ? (theconversation.com). “Le passage de la troisième à la seconde est un moment clé dans la différenciation des parcours scolaires. Une recherche collective avec des élèves de Réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP +) montre que l’orientation en filière générale et professionnelle ou technologique est plus souvent subie que choisie et mériterait un accompagnement spécifique.Ariane Richard-Bossez,  Maitresse de conférences (MESOPOLHIS, Aix-Marseille Université, CNRS, Sciences Po Aix), Aix-Marseille Université (AMU) et Renaud Cornand,  Chercheur en éducation, Aix-Marseille Université (AMU)

Claire Hédon : Quand la fragilisation de l’état de droit touche l’École (cafepedagogique.net). “Alors que l’année 2023 a vu une hausse des réclamations de 10% par rapport à l’année 2022, le rapport annuel de la Défenseure des droits, Claire Hédon, propose des recommandations concernant l’Ecole. Une recommandation concerne les élèves sans affectation au lycée, notamment en lycée technologique et professionnel. La Défenseure dénonce aussi des décisions d’affectation automatiques par Affelnet en méconnaissance de la loi.” Concernant ce dernier point, voici la formulation dans le rapport : 

La rupture d’égalité dans le processus d’affectation Affelnet

Le Défenseur des droits s’est penché sur le processus d’affectation Affelnet, qui détermine, pour une grande part, les orientations scolaires des élèves à l’issue de leur classe de 3e. L’institution a notamment été saisie d’une situation dans une académie qui n’avait fourni aucun élément établissant que la décision d’affectation de l’élève n’avait pas été entièrement automatisée, en méconnaissance du code des relations entre le public et l’administration, du régime juridique applicable à la protection des données personnelles et de la loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. En l’espèce, les résultats scolaires de l’élève n’avaient effectivement pas été pris en compte dans le processus, et cette erreur n’avait pas été réparée malgré les différentes alertes faites aux services de l’éducation nationale.

Dans une décision n° 2023-140 du 26 juin 2023, la Défenseure des droits a donc adressé des recommandations au ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse et à l’académie concernée, afin notamment que soit prévu un mécanisme de nature à vérifier l’exactitude des données traitées par Affelnet et à rectifier les erreurs portées à la connaissance des services de l’éducation nationale, et afin que soient clarifiées les responsabilités dans le traitement des données personnelles sur Affelnet, entre les établissements scolaires et les académies.” ddd_rapport-annuel-activite-2023_20240325.pdf (defenseurdesdroits.fr)

Envolez-vous vers les formations et les métiers du tourisme durable (tonavenir.net). “Le titre de ce nouveau dossier consacré aux métiers du tourisme responsable et aux formations qui y mènent est un tantinet provocateur. D’aucuns diront même qu’il confine à l’oxymore. Car tourisme et environnement sont parfois difficilement compatibles en raison des dégâts que le premier peut engendrer sur le second : émissions de CO2, pollutions, surexploitation des ressources naturelles, gestion défaillante des déchets, dégradations culturelles et patrimoniales, destruction de la biodiversité …

Orientation scolaire : comment s’orienter après la seconde ? | Issy-les-Moulineaux. “Nouveauté : le CLAVIM organise un stage coaching du lundi 15 au vendredi 19 avril pour accompagner les lycéens de seconde dans leur orientation.” Et ça se passe à L’Espace Jeunes Anne Frank à Issy.

Formation et insertion professionnelles

Dispositifs d’insertion professionnelle (culture.gouv.fr). “La politique de l’Etat en faveur de l’insertion professionnelle permet de soutenir la création artistique et son renouvellement. L’insertion est un processus fondamental pour accéder durablement à l’emploi.

Ressources et publications

Xavier Pons : Comment se fabriquent les politiques d’éducation ? (cafepedagogique.net). “Alors que la transformation de l’Ecole s’accélère, Xavier Pons (Université Lyon 1) nous invite à réfléchir à la construction de ces politiques. Son ouvrage (La fabrique des politiques d’éducation, PUF) caractérise trois types de fabriques. Qui est aux commandes de ces politiques ? Pourquoi cette accélération ? Quelles conséquences pour l’avenir de l’Ecole, de ses personnels et de la démocratie ? Des réponses dans cet entretien.

Éducation. Enseignement privé, public ou école à la maison ? Un questionnement universel (courrierinternational.com). “En Asie mais aussi en Europe et aux États-Unis, la presse étrangère s’interroge sur l’avenir de l’école, son financement, ses méthodes pédagogiques. Et donc sur le modèle de société que nous voulons.”

Une avancée en un moment pourtant conservateur : le décret du 25 mars 1924 (cafepedagogique.net). “Claude Lelièvre nous rappelle dans sa chronique de cette semaine que parfois des textes réglementaires « a priori défavorables » peuvent permettre des avancées notables. Il prend l’exemple du décret du 15 mars 1924 sur l’enseignement secondaire des filles. « Les unes étudieront les langues classiques et seront conduites au baccalauréat comme leurs frères ; les autres étudieront plus spécialement les matières proprement féminines… Mais horaires et programmes ont pu être organisés de telle façon que même celles qui prépareront le baccalauréat recevront encore leur part de culture proprement féminine ». Et contrairement aux attentes de Léon Bérard, ministre de l’Éducation, « la voie de la préparation au « diplôme de fin d’études secondaires féminines » est presque totalement abandonnée ». C’est une avancée pour les femmes, ce qui était à l’opposé du but recherché…

REE Recherches en éducation 55 | 2024 Être élève, être enseignant à l’ère numérique : entre avancées égalitaires et inégalités nouvelles (openedition.org). “Les mutations technologiques bousculent la forme scolaire et obligent à repenser l’enseignement et le rapport au savoir. Ce numéro propose de contribuer à cette entreprise en envisageant les transformations des pratiques d’enseignement-apprentissage sous l’angle des pratiques socioculturelles et de l’appropriation des technologies. Les questions de coopération et d’autonomisation sont aussi au cœur des analyses. Il s’agit d’articuler l’expérience des enseignants et celle des élèves et de leurs parents. Les auteurs et autrices s’appuient en particulier sur les travaux du programme de recherche e-FRAN IDÉE (Interactions digitales pour l’éducation et l’enseignement), qui pense la transformation des usages numériques éducatifs, notamment scolaires, dans une perspective de réduction des inégalités.”

Ifé – Veille et analyses (ens-lyon.fr). Résumé :  “Les outils, en tant qu’aides au service des apprentissages, constituent un volet important des politiques éducatives actuelles, comme le montrent les recommandations, dans les programmes scolaires, d’utiliser des affichages, portfolios, outils numériques d’écriture collaborative, etc. Cependant, comment définir ce qu’est un outil, et en particulier un outil didactique ? Comment le différencier d’une ressource ou d’un dispositif ? Quels sont ses objectifs et enjeux ? Comment accompagner ses usages afin de favoriser les apprentissages ? Cet Edubref dresse un portrait des outils par le prisme de la didactique du français, dans le sillage des Dossiers de veille de l’IFÉ sur l’écriture (Joubaire, 2018) ou la lecture (Gaussel, 2015).” Télécharger la version intégrale (version PDF)  

Vers l’Éducation Nouvelle (cemea.asso.fr). ‘Revue trimestrielle d’expression pédagogique et politique, VEN s’intéresse à tous les sujets d’éducation qui traversent la société et font le quotidien des acteurs et actrices intervenants dans divers champs et auprès de tous les publics.’

Bien-être : Pour le Cnesco, il faut penser global (cafepedagogique.net). ““C’est quand l’approche est systémique et globale qu’elle est le plus de chances d’être efficace, si elle couvre toute la journée, toute la semaine et si tout le monde y participe”. La conférence de comparaisons internationales sur le bien-être à l’école organisée par le Cnesco en novembre 2023 rend ses recommandations. Le Cnesco invite à une approche globale intégrant l’aménagement des locaux scolaires, des actions concernant la vie quotidienne dans l’établissement, de la formation pédagogique et aussi des mesures en faveur des personnels. Quand le ministère parle de cours d’empathie, le Cnesco prend le sujet au sérieux.” 

Evénement à effet multiplicateur organisé dans le cadre du projet Erasmus + Clé Action 2 Globalsense – Developing Global Sensitivity among Student-Teachers, porté par Nantes Université. L’objectif de ce projet réunissant des chercheurs de trois continents est de développer un dispositif de formation centré sur des échanges internationaux entre enseignants en formation initiale. Ces échanges portent sur les façons d’aborder des sujets liés à la citoyenneté (mondiale), tels que migration et religion, dans des classes aux publics de plus en plus diversifiés. L’événement à effet multiplicateur permettra à l’ensemble de l’équipe de présenter les principaux résultats du projet en termes de pratiques des enseignants et de leurs formateurs et de discuter de l’inclusion dans ce type de projet de différents apports (notamment la sociologie de la formation des enseignants et les éducations « à»). L’événement aura lieu les 4 & 5 avril 2024 à la Halle 6 de Nantes (participation gratuite). Il pourra également être suivi à distance” :
https://univ-nantes-fr.zoom.us/j/83414698162
Pour plus d’informations sur l’organisation des deux journées, veuillez cliquer sur le lien suivant : https://globalsense.hypotheses.org/dissemination-2

Bris de machines au XIXe siècle ou l’industrialisation négociée ? (Les) | EHNE. “Les bris de machines, évènements récurrents dans l’Europe en cours d’industrialisation, ont suscité des interprétations diverses. En Angleterre, des ouvriers dénoncent dès le début du xviiie siècle les nouvelles mécaniques. Ils pétitionnent pour exiger leur interdiction, défilent pour dénoncer leurs effets, et se soulèvent parfois jusqu’à les détruire. Ces protestations atteignent une grande ampleur lors des célèbres émeutes du luddisme au cours desquelles des ouvriers du textile attaquent des usines et détruisent des machines. Beaucoup étudiées dans l’historiographie, ces violences effraient les élites anglaises et acquièrent un large écho. D’autres troubles se produisent sur le continent européen, dispersés et d’intensité variable, jusqu’au second xixe siècle, modelant sans cesse les chemins et les formes de l’industrialisation.”

Une avancée en un moment pourtant conservateur : le décret du 25 mars 1924 (cafepedagogique.net). “Claude Lelièvre nous rappelle dans sa chronique de cette semaine que parfois des textes réglementaires « a priori défavorables » peuvent permettre des avancées notables. Il prend l’exemple du décret du 15 mars 1924 sur l’enseignement secondaire des filles. « Les unes étudieront les langues classiques et seront conduites au baccalauréat comme leurs frères ; les autres étudieront plus spécialement les matières proprement féminines… Mais horaires et programmes ont pu être organisés de telle façon que même celles qui prépareront le baccalauréat recevront encore leur part de culture proprement féminine ». Et contrairement aux attentes de Léon Bérard, ministre de l’Éducation, « la voie de la préparation au « diplôme de fin d’études secondaires féminines » est presque totalement abandonnée ». C’est une avancée pour les femmes, ce qui était à l’opposé du but recherché…

Vies professionnelles soutenables dans un monde habitable (andrechauvetconseil.fr). “Les multiples débats sur la « transition écologique » semblent aujourd’hui se focaliser sur quelques facettes : les solutions techniques, les coûts économiques individuels et collectifs, les injustices générées et les normes édictées. Plus généralement, le questionnement global et les enjeux d’habitabilité de la planète à terme semblent s’effacer des préoccupations et des agendas. Les reculs sur certaines mesures annoncées en sont l’illustration (par exemple la mise en pause du plan Ecophyto, qui doit fixer des objectifs de baisse d’usage des pesticides). On ne rejoue même plus le match fin du mois / fin du monde. Le résultat est posé. La fin du monde attendra. Et on verra bien !Téléchargez l’article complet en PDF

Lucie Tanguy – Institut FSULucie Tanguy est décédée le 22 février dernier.  Elle était directrice de recherche émérite au CNRS, dans le laboratoire GTM-CRESPPA, à Paris 8 et Paris Nanterre. Nombre de militants de la FSU la connaissaient pour l’avoir entendue, lors d’une formation syndicale ou sur les médias, dénoncer la place croissante de l’entreprise dans l’école.RC26-entretien_Optimizer.pdf (fsu.fr)

Et pour les nostalgiques : À quoi va ressembler l’exposition Doisneau à La Chaise-Dieu ? – La Chaise-Dieu (43160) (leveil.fr). “Une exposition exceptionnelle autour du célèbre photographe Robert Doisneau débarquera dans l’abbaye de La Chaise-Dieu du 1er juin au 29 septembre. Retour sur le projet qui a occupé les équipes pendant plus d’un an.”

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire

L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 25 mars 2024

Nouveau débat ?

Najat Vallaud-Belkacem : pour réinventer l’école contre les séparatismes sociaux (radiofrance.fr). “Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, publie avec Françoit Dubet, Le Ghetto scolaire – Pour en finir avec le séparatisme au Edition du Seuil.

Collectif Langevin-Wallon : Territorialisation de l’éducation et inégalités, un jeu de dupes (cafepedagogique.net). “Le collectif Langevin-Wallon – constitué de professionnels ayant travaillé principalement en éducation prioritaire à tous les niveaux de l’institution scolaire – signe une nouvelle tribune dans le Café pédagogique. “La nouvelle ministre de l’Éducation semble prendre quelques distances avec l’uniforme et les groupes de niveau en tentant d’ajuster un discours face aux nombreuses oppositions et dans un contexte de baisse du budget. En revanche il est un sujet sur lequel elle semble bien en phase, comme beaucoup d’anciens recteurs, avec le pouvoir actuel, c’est la question de la territorialisation des questions éducatives”, écrit-il. Et son analyse est sans concession. ‘”La territorialisation telle qu’elle est conçue actuellement par nos gouvernants et souvent par ceux qui les conseillent n’est qu’un jeu de dupes, tant elle ne répond pas aux vraies questions faute d’analyse documentée. Au lieu de vouloir réduire les inégalités économiques et sociales des territoires, l’État se défausse de ses responsabilités sur les collectivités territoriales et refuse de mener une politique nationale de régulation, prétendant éviter un excès de réglementation et de bureaucratisation”.

Choc des savoirs : Le collège abaissé (cafepedagogique.net). “La publication des textes budgétaires et réglementaires concernant la réforme du collège dissipe le brouillard sur les groupes entretenu par G. Attal et N. Belloubet. La réforme du collège aboutit à une chute drastique des moyens, une mise au pas pédagogique des enseignants et un séparatisme social accepté. Sous le couvert de cette réforme, le gouvernement anticipe la réduction du nombre d’enseignants en raison de la future chute démographique. Une tribune signée François Jarraud.

Groupes de niveau ou de besoin ? L’imbroglio | Alternatives Economiques (alternatives-economiques.fr). “Quelle cacophonie ! Les groupes de niveau ont été une source de tension entre un Gabriel Attal omniprésent voulant laisser sa marque dans l’éducation et une Nicole Belloubet qui cherche à exister et à apporter de la nuance.” Philippe Watrelot Ancien enseignant, auteur de “Je suis un pédagogiste” (ESF-Sciences Humaines, 2021). 

La semaine a été très largement occupée par les débats autour du Choc des savoirs, des groupes, de niveaux ou de besoins… Pour une vue plus détaillée voir la revue de presse des Cahiers pédagogiques du dimanche 24 mars 2024.

Xavier Pons : Comment se fabriquent les politiques d’éducation ? (cafepedagogique.net). “Alors que la transformation de l’Ecole s’accélère, Xavier Pons (Université Lyon 1) nous invite à réfléchir à la construction de ces politiques. Son ouvrage (La fabrique des politiques d’éducation, PUF) caractérise trois types de fabriques. Qui est aux commandes de ces politiques ? Pourquoi cette accélération ? Quelles conséquences pour l’avenir de l’Ecole, de ses personnels et de la démocratie ? Des réponses dans cet entretien.

Des acteurs en questions

La carte des CIO est loin d’être encore stabilisée !

Saintes : avec la fermeture du CIO, l’orientation des jeunes aiguillée à Saint-Jean-d’Angély (sudouest.fr). “Les élus de gauche reprochent au maire Horizons « son attentisme ». De son côté, Bruno Drapron déplore que les engagements de la rectrice n’aient pas été tenus. À la rentrée, les conseillers iront à Saint-Jean-d’Angély.

Et en province, les médias parlent régulièrement d’un CIO. exemple : À Issoudun, le Centre d’information et d’orientation veut redonner confiance aux jeunes (lanouvellerepublique.fr)

Colmar. Centre d’information et d’orientation :découvrir les métiers de l’informatique et du numérique (dna.fr)

Lettre au premier ministre M. ATTAL (apsyen.org). “Lors de votre discours de politique générale devant l’Assemblée Nationale, vous avez affirmé que s’agissant des enfants, des jeunes, et de la formation des futurs citoyens « l’Ecole est la mère des batailles » et souligné vos préoccupations quant à la santé mentale des jeunes, l’importance de les aider à se projeter dans l’avenir de façon positive. Vous omettez hélas les psychologues de l’Éducation nationale qui pourtant sont également en première ligne et qui de par leur qualification et leurs missions sont très sollicités sur cette question de la santé mentale. Cela a fortement choqué l’ensemble de la profession. Découvrez la lettre ici.”

Sur l’orientation

Le brevet, futur examen d’entrée au lycée ? (theconversation.com). “Cela faisait partie des mesures pour « un choc des savoirs » annoncées en décembre 2023, et le Premier ministre Gabriel Attal, en déplacement ce jeudi 14 mars 2024 avec la ministre de l’Education nationale Nicole Belloubet, l’a réaffirmé : les enjeux autour du brevet des collèges évoluent. “ Par Claude Lelièvre

Les leviers de l’insertion professionnelle des jeunes | Carenews INFO. “Assurer l’insertion professionnelle des jeunes, c’est se donner les moyens d’une économie dynamique et solide pour l’avenir. Quels sont les leviers à actionner pour la garantir ? Découvrez comment soutenir les jeunes dans la construction de leur avenir professionnel.

La Cour des comptes demande un audit dès 2026 de la plate-forme de suivi de l’orientation conçue par l’Onisep (lemonde.fr). “Les magistrats financiers émettent la plus grande réserve à l’égard du projet phare de l’Office national d’information sur les enseignements et les professions, la plate-forme Avenir(s), qui vise à assurer un meilleur suivi de l’orientation des élèves à partir de la rentrée 2024.” Par Soazig Le Nevé

Orientation -Collèges et lycées : les indicateurs de résultats 2023 | Service-Public.fr. “Vous vous interrogez sur le taux de réussite au baccalauréat d’un lycée de votre ville ou de votre département ou sur le taux de réussite au brevet si votre enfant est scolarisé au collège. Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse vient de publier les indicateurs de résultats des collèges et lycées pour l’année 2023.”

Supérieur

Sylvie Retailleau lance l’appel à manifestation d’intérêt “Programmes de recherche en sciences humaines et sociales” du plan France 2030 | enseignementsup-recherche.gouv.fr. “Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, lance, avec Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, en charge de France 2030, l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Programmes de Recherche en Sciences Humaines et Sociales ». Cette action de France 2030 a pour ambition de faire émerger des programmes de recherche à même de structurer les SHS en France et de répondre aux grands défis sociétaux.

« Nous ne pouvons pas poursuivre la réindustrialisation sans un enseignement technologique fort » (lemonde.fr). “Avec 60 000 emplois industriels vacants, la pénurie de compétences est généralisée et constitue un frein puissant à notre renouveau productif, alerte, dans une tribune au « Monde », Martial Martin, président de l’assemblée des directeurs d’instituts universitaires de technologie.” 

L’enseignement supérieur toujours pas à la hauteur des enjeux du handicap (lemonde.fr). “Les années d’études des jeunes handicapés ressemblent encore trop souvent à un parcours du combattant. Malgré des moyens financiers déployés ces dernières années pour améliorer notamment l’accessibilité, beaucoup reste à faire.” Par Sophie Viguier-Vinson

« Favoriser l’accès à l’enseignement supérieur constitue un enjeu majeur de politique publique » | ENS (psl.eu). “Le 18 janvier 2024, lors de la journée École inclusive à l’ENS, Georgia Thébault, docteure en économie de l’Ecole d’économie de Paris et postdoctorante à Sciences Po, proposait un exposé sur « Les inégalités d’accès et de réussite dans l’enseignement supérieur en France ». Dans cet entretien, la chercheuse revient pour nous sur ces questions qui traversent l’enseignement supérieur :  les inégalités sociales et de genre, les dipositifs « d’ ouverture sociale » et les actuelles possibilités d’orientations des élèves.

Ailleurs et partout

En Argentine, les universités et les instituts de recherche au bord de l’effondrement (lemonde.fr). “Alors que l’inflation dépasse les 250 % sur un an, le manque croissant de moyens pour le monde scientifique et universitaire inquiète les chercheurs argentins et la communauté internationale.” Par Anaïs Dubois (Buenos Aires, correspondance)

Palmarès public des écoles | Drainville « étonné de la levée de boucliers » | La Presse. “(Québec) La volonté du ministre de l’Éducation de publier un jour son propre « palmarès des écoles » en se servant des données du gouvernement ne passe pas très bien dans le réseau de l’éducation. Bernard Drainville assure qu’il s’agit seulement de tirer tout le monde vers le haut.”

Voir également Québec dévoile un nouveau tableau de bord en éducation | Le Devoir

Éducation: la réforme attendue depuis 30 ans! | JDM (journaldemontreal.com) Une défense de Bernard Drainville. avec de curieux échos pour nous ici en France).

Éducation. Enseignement privé, public ou école à la maison ? Un questionnement universel (courrierinternational.com). “En Asie mais aussi en Europe et aux États-Unis, la presse étrangère s’interroge sur l’avenir de l’école, son financement, ses méthodes pédagogiques. Et donc sur le modèle de société que nous voulons.”

Palmarès public des écoles | Drainville « étonné de la levée de boucliers » | La Presse. “(Québec) La volonté du ministre de l’Éducation de publier un jour son propre « palmarès des écoles » en se servant des données du gouvernement ne passe pas très bien dans le réseau de l’éducation. Bernard Drainville assure qu’il s’agit seulement de tirer tout le monde vers le haut.”

Voir également Québec dévoile un nouveau tableau de bord en éducation | Le Devoir

Estonie : bientôt la fin de l’enseignement en russe – Regarder le documentaire complet | ARTE

En Argentine, les universités et les instituts de recherche au bord de l’effondrement (lemonde.fr). “Alors que l’inflation dépasse les 250 % sur un an, le manque croissant de moyens pour le monde scientifique et universitaire inquiète les chercheurs argentins et la communauté internationale.” Par Anaïs Dubois (Buenos Aires, correspondance)

Éducation. Après avoir misé sur le numérique à l’école, les pays scandinaves font machine arrière (courrierinternational.com). “On est allé trop loin dans l’utilisation des tablettes, ordinateurs et smartphones dans les classes, estiment les autorités suédoises, danoises et norvégiennes. En témoignent les résultats insatisfaisants des élèves scandinaves dans les classements internationaux. L’heure est au retour au papier.

L’exode des cerveaux menace l’Allemagne – Courrier International (courrierinternational.com)Confrontée à une pénurie de main-d’œuvre très importante, l’Allemagne cherche à attirer les étudiants et les travailleurs qualifiés étrangers. Mais de nombreux étudiants ont déjà les yeux tournés vers d’autres destinations, explique “Der Spiegel”.

De plus en plus de cursus accessibles en version bilingue, voire trilingue : notre Enseignement supérieur accentue son ouverture internationale – MR

Ressources et publications

Tiers-lieux, des « communs de proximité » à défendre (lemoment.org)

Enseignement et apprentissage tout au long de la vie : l’enjeu phare de la Présidence belge de l’UE, au cœur de l’Enseignement pour Adultes – Le Soir. “Les mutations sociétales en cours vont exiger des citoyen.nes, pour être pleinement citoyen.nes dans la cité, acteur.trices de soi et de la société, de s’adapter en permanence, de s’instruire en continu. Un outil d’enseignement pour adultes ouvert et accessible s’avère là une nécessité pour éviter les fractures sociales, politiques et économiques. L’Enseignement de Promotion Sociale au cœur de l’apprentissage tout au long de la vie planche sur son avenir, et ce n’est pas anodin.”

Santé mentale des jeunes : les indicateurs toujours au rouge – Alternatives économiques (alternatives-economiques.fr)Les pensées suicidaires, tentatives de suicide et gestes d’automutilation augmentent chez les jeunes. Les filles sont particulièrement concernées par ce phénomène, surtout dans la tranche d’âge de 10 à 14 ans.” Abonnés

Le bienêtre à l’école, un enjeu de société – Cahiers Pédagogiques (cahiers-pedagogiques.com)22 % des élèves de 15 ans déclarent avoir subi au moins une forme de violence au moins une fois par mois selon l’enquête Pisa 2022. Le bienêtre à l’école est avant tout un problème d’ordre systémique et sa prise en compte doit donc impliquer l’ensemble des acteurs de la communauté éducative. Le Cnesco est revenu récemment lors d’une conférence de presse sur la question du bienêtre à l’école des élèves et des personnels

Bien-être à l’école – Cnesco. “À la suite de son rapport scientifique sur la qualité de vie des élèves, publié en 2017, le Cnesco poursuit son analyse des enjeux du bien-être à l’école, des politiques et des dispositifs qui peuvent y contribuer. Il interroge plus particulièrement le rôle des écoles et des établissements scolaires, en intégrant dans sa réflexion les personnels, en premier lieu les enseignants.”

Mitra Hejazipour, championne d’échecs : « J’ai porté le voile à l’âge de 5 ans, au fil des années je n’en pouvais plus » (lemonde.fr). “Rencontre« Je ne serais pas arrivée là si… » Chaque semaine, « Le Monde » interroge une personnalité sur un moment décisif de son existence. La joueuse franco-iranienne revient sur la décision qui a bouleversé sa vie : jouer sans son voile au championnat du monde de 2019, ce qui a entraîné son expulsion de l’équipe nationale d’Iran et son exil.

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire