L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 22 avril 2024

Nouveau débat ?

De multiples violences déclenchent de grandes déclarations

Violence des mineurs : Gabriel Attal a fait “beaucoup d’annonces autour des sanctions, peu autour de la prévention”, regrette le principal syndicat des chefs d’établissements – Radio France (francetvinfos.fr)Le Premier ministre a présenté un plan d’action pour lutter contre les violences impliquant des mineurs et réinstaurer “l’autorité partout, pour tous”.

Des sanctions à l’école, mais avec quels moyens ? – Le Point (lepoint.fr)Le dispositif de sanctions promis par Gabriel Attal à l’école va être difficile à mettre en place dans un contexte de manque de moyens.”

Ce que Gabriel Attal a en tête quand il parle de « parents défaillants » et pourquoi c’est polémique – Huffington Post (huffingtonpost.fr)La notion de « parents défaillants » est employée au gouvernement pour souligner la « responsabilité » de la famille dans l’éducation des jeunes.” Et, à la fin de l’article “Si le discours se veut équilibré, il véhicule malgré tout au moins un aspect très problématique : la stigmatisation d’une partie de la population, en l’occurrence les classes populaires

Attal ou la diversion de l’autoritarisme (cafepedagogique.net). “Lors de son discours à Viry-Châtillon, où le jeune Shamseddine a été battu à mort, Gabriel Attal a fait le choix de l’autorité, selon lui. Travaux d’intérêt général si les jeunes contestent l’autorité, collège de 8 heures à 18 heures dans les quartiers populaires, contrat d’engagement entre l’établissement, les parents et l’élève (qui n’est pas sans rappeler le règlement intérieur signé par ces mêmes personnes en début d’année), la levée de l’excuse de minorité… Un peu comme à son habitude, le Premier ministre fait le choix de s’attaquer aux conséquences des politiques publiques désastreuses en matière d’éducation plutôt qu’aux causes. Pour Sebastian Roché, politiste et auteur de « La nation inachevée. La jeunesse face à l’école et la police » (Grasset), le Premier ministre est dans une posture de coercition et non d’autorité, et il se défausse de la responsabilité du Président Macron en rejetant la faute sur les parents et les jeunes eux-mêmes. Il rappelle aussi que contrairement aux discours politiques, « nous ne sommes pas face à une recrudescence de la violence au sein de notre société ».

Le Chocs des savoirs est toujours contesté.

Les « groupes de niveau » contestés au Conseil d’Etat au nom de l’« autonomie » des établissements (lemonde.fr). “Le SGEN-CFDT vient de déposer un recours devant la plus haute juridiction administrative, pour demander la suspension de l’arrêté de création des « groupes de niveau » au collège. Les syndicats veulent contourner la réforme en s’appuyant sur le code de l’éducation, qu’ils jugent en contradiction.” 

Et puis la laïcité est toujours dans l’actualité.

« L’interdiction des signes religieux ostentatoires à l’école contredit la laïcité » (lemonde.fr). “Ce principe consiste non pas à rendre les croyances invisibles, mais à faire vivre ensemble des individus différents, qui le disent, qui le laissent voir, mais qui l’acceptent au nom de la liberté de conscience, explique le philosophe Jean-Fabien Spitz, dans une tribune au « Monde ».”

Entretien – « Certaines utilisations de la laïcité sont un paravent commode pour justifier des discriminations » – Alternatives Economiques (alternatives-economiques.fr)Face à cet emballement, il n’est pas inutile de revenir sur le concept de laïcité et ses évolutions. Entretien avec Stéphanie Hennette-Vauchez, professeure de droit public et autrice de Laïcité (Anamosa, coll. Le mot est faible, 2023).” ‘Abonnés)

Des acteurs en questions

Menaces sur les réseaux sociaux : des centres d’information et d’orientation sous surveillance (ouest-france.fr). “Plusieurs centres d’information et d’orientation (CIO) de la Manche, de l’Orne et du Calvados ont été mis sous surveillance par les gendarmes et les policiers, ce lundi 15 avril 2024. C’est le cas de Saint-Lô, Cherbourg, Avranches, Vire, Flers… Les forces de l’ordre ont inspecté les locaux et sont parfois restées sur place une partie de la matinée. Le site d’Alençon, dans l’Orne, a même été fermé toute la journée.

Karim Boutchich. L’identité des professeurs de lycée professionnel en France dans le contexte éducatif européen. 2024. https://hal.science/hal-04531540/document

Sur l’orientation

Que faire après la classe de 3e Segpa ? – L’Etudiant (letudiant.fr). “Au cours de leur parcours scolaire en classe Segpa, les élèves découvrent une grande variété de métiers et travaillent à la construction de leur projet d’orientation. Ils se préparent à poursuivre leurs études dans une voie professionnelle en CAP ou en bac professionnel.

Les députés proposent une “charte déontologique des salons étudiants”,… (aefinfo.fr)

Psychologues de l’Education nationale : retour vers le futur ? (une tribune de J-P Bellier) – Dossiers – Archives – ToutEduc. “Jean-Pierre Bellier, inspecteur général honoraire, a été chargé par les ministres Vincent Peillon, Benoît Hamon et Najat Vallaud-Belkacem de mener à son terme le projet de création du corps des psychologues de l’éducation nationale. Suite à la publication du rapport de l’IGESR relatif à la situation et à l’évolution des missions des psychologues de l’éducation nationale de la spécialité éducation, développement et conseil et orientation professionnelle (PsyEN EDO) (ici, voir aussi ToutEduc ici), il nous propose une analyse qui, selon la formule consacrée, n’engage que son auteur, mais que nous publions bien volontiers.

Mentorat : « Les études internationales montrent des effets modérés sur les résultats scolaires, l’orientation, la confiance en soi ou l’insertion » (lemonde.fr). “Quelque 160 000 jeunes ont bénéficié en 2023 du plan « 1 jeune, 1 mentor » qui leur permet d’être accompagnés par un aîné afin de lutter contre l’inégalité des chances, selon une étude publiée par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire. Explications avec Jérôme Gautié, qui préside à l’évaluation du plan.” (pour abonnés)

Coaching d’orientation (senat.fr). “Question de Mme JOUVE Mireille (Bouches-du-Rhône – RDSE) publiée le 18/04/2024. Mme Mireille Jouve appelle l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse sur le développement du marché du coaching d’orientation. Depuis la mise en place de Parcoursup en 2018, on a vu se développer un vaste marché de conseil en orientation…” 

Orientation scolaire : en Dordogne, l’Éducation nationale a de plus en plus de concurrence (sudouest.fr). “Des professionnels du secteur privé proposent désormais leurs services (payants) pour accompagner les élèves dans leurs choix de formation ou de métier. Mode ou tendance de fond ? En Dordogne comme ailleurs, l’orientation scolaire est devenue un marché comme un autre. Là où auparavant les centres d’information et d’orientation (CIO) gérés par l’Éducation nationale étaient les seuls à officier en la matière, des professionnels du secteur privé proposent désormais leurs services (payants) pour accompagner les élèves dans leurs choix de formation ou de métier. Est-ce à dire que l’Éducation nationale ne remplit plus tout à fait sa mission comme avant ? Les chiffres avancés par l’institution tendent au contraire à montrer que le département est relativement bien doté avec cinq CIO en activité à Périgueux, Ribérac, Nontron, Sarlat et Bergerac.”

Le n°651 de L’école des parents est disponible ! “« L’orientation est une invocation à définir qui on est. Cela requiert un travail psychique colossal, qui entre en résonance avec les bouleversements de l’adolescence », nous explique la chercheuse et ancienne psychologue de l’Education nationale Dominique Méloni. « Nous sommes souvent persuadés qu’il existerait pour chacun de nous un unique “métier charmant”, que j’ai nommé ainsi par référence au Prince charmant, qui nous serait parfaitement adapté et que nous pourrions découvrir, en nous posant les “bonnes” questions, en passant le “bon” test psychologique ou en allant voit la “bonne” personne », estime de son côté Frédérique Weixler, inspectrice générale de l’Education nationale et autrice de L’Orientation scolaire. Paradoxes, mythes et défis (Berger Levrault, 2020). Voici quelques-unes des analyses que vous pouvez lire dans le dernier numéro de L’école des parents, qui consacre son dossier à l’orientation scolaire, source de stress et d’inquiétude aujourd’hui pour toute la famille, et ce bien avant la classe de terminale !” Revue coordonnée par Karine HENDRIKS  Pour obtenir ce numéro : https://lnkd.in/eC8ppt-4

Supérieur

L’université doit rester un lieu de débat éclairé pour défendre les libertés – UDICE. “L’université doit être un lieu de dialogue, de respect, d’intelligence collective et de créativité. Elle doit défendre les libertés individuelles, garantir la liberté de recherche et d’opinion et offrir un espace de réflexion et de construction du savoir ouvert à toutes et à tous.

Students as Partners. Implementation of Climate Change Education Within the Harvard Graduate School of Education | SpringerLink. “Ce chapitre prend note des efforts déployés pour mettre en œuvre un programme de lutte contre le changement climatique au sein de la Harvard Graduate School of Education qui aide à renforcer les compétences des leaders potentiels dans différents secteurs de l’éducation afin qu’ils puissent lutter en collaboration contre les changements climatiques. La littérature souligne les partenariats fructueux et productifs des initiatives locales avec des institutions et/ou des organisations gouvernementales à grande échelle. Les auteurs explorent la conception d’un programme de lutte contre le changement climatique avec des connaissances de contenu explicites et une pédagogie réfléchie, conçu par les étudiants et soutenu par le corps enseignant. Les auteurs examinent les éléments de conception du programme et précisent ensuite le processus de mise en œuvre d’un programme à la Harvard Graduate School of Education (HGSE). Les auteurs tirent parti des limites et des implications des «étudiants en tant que partenaires» dans la co-création de l’apprentissage et de l’enseignement dans le domaine de l’éducation au développement durable dans les établissements d’enseignement supérieur.”

Trajectoire : CFA de l’enseignement supérieur en région PACA – 18/04 (bfmtv.com). “BFM BUSINESS PARTENAIRE – Ce jeudi 18 avril, Thierry Berger, président de Formasup Méditerranée, a présenté son entreprise spécialisée dans l’apprentissage des jeunes et de leur accompagnement dans les entrerpises, dans l’émission Trajectoire, présentée par Carine Dany. Trajectoire est à voir ou écouter du lundi au vendredi sur BFM Business. Cette émission a été réalisée en partenariat avec Médias France.”

Éducation : la France, sixième destination préférée des étudiants internationaux (la-croix.com). “En 2023, la France accueillait 400 000 étudiants internationaux, selon l’agence Campus France. Trois ans plus tôt déjà, elle campait déjà à la sixième position dans le classement des pays les plus attractifs pour ces étudiants.”

Enseignement privé supérieur but lucratif : un secteur mal connu | vie-publique.fr. “Près de 26% des étudiants sont inscrits dans un établissement supérieur du secteur privé en 2024. Le secteur privé à but lucratif connaît un essor considérable, jusqu’à regrouper la moitié des étudiants du secteur privé, soit plus d’un étudiant sur dix. Un rapport alerte sur de potentielles dérives, notamment sur la qualité des formations.”

Suppression d’aides pour l’alternance : cette décision qui secoue l’enseignement supérieur privé (lefigaro.fr). “L’État envisage de supprimer les 6000 euros d’aides pour la signature d’un contrat de professionnalisation. Les écoles privées craignent que l’apprentissage soit aussi concerné.”

Formation et insertion professionnelles

Sortie des études quelle influence sur la carrière professionnelle | vie-publique.fr. “Longtemps majoritaires pour les générations nées avant-guerre, les fins d’études très précoces (16 ans ou moins) sont aujourd’hui marginales. L’âge plus ou moins avancé à la sortie des études a des répercussions notables sur l’insertion dans l’emploi et le niveau de rémunération. Une publication de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du travail (Dares), datée du 28 mars 2024, fait le point sur l’évolution de l’âge à la sortie des études et ses effets dans l’insertion des jeunes dans le monde professionnel.” 

Les politiques publiques en faveur de la mobilité sociale des jeunes | France Stratégie (strategie.gouv.fr). “Les destinées des jeunes en France restent fortement marquées par leur origine sociale. Les politiques publiques parviennent-elles à réduire cet effet ? Quels sont les effets des dispositifs spécifiques sur la mobilité sociale des jeunes ? France Stratégie éclaire les trajectoires des 15-30 ans dans un rapport réalisé à la demande de Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale.” 

Ressources et publications

Appel à contribution pour l’OSP. Les compétences à s’orienter en question face à la complexité (openedition.org). “Depuis une vingtaine d’années, les « compétences à s’orienter » font l’objet de textes qui manifestent l’intérêt des chercheurs et des praticiens du champ de l’accompagnement dans l’orientation (par exemple, Forner & Dulu, 2012). Récemment cependant, le flou de la notion de compétence a été souligné. Les divergences d’interprétation convoquant des cadres théoriques différents, une fois constatées, peuvent appeler à déconstruire la notion pour la reconstruire autour de points de convergence (Bangali, 2021 ; Sovet et al., 2021). Mais le questionnement du recours même à la notion de compétence a pu aussi être mobilisé. Son poids idéologique rédhibitoire est pointé, qui la rendrait inapte à la poursuite d’un projet sociétal global de développement durable et équitable, pour lui substituer, par exemple, le concept de capabilités (Guichard, 2021).”

Xavier Pons : évaluation d’écoles, évaluations des élèves… quel type d’école dessine-t-elle ?Analyse de la politique éducative actuelle : évaluation d’écoles, évaluations des élèves… quel type d’école dessine-t-elle ? avec Xavier Pons, sociologue, professeur des universités en sciences de l’éducation et de la formation.” Conférence sur Youtube. Présentée également ici : L’évaluation des écoles ou la managérialisation de l’éducation – Thot Cursus

Penser l’éducation à un monde incertain : perspectives pour l’École. Phronesis 2024/3 (Vol. 13). Numéro coordonné par Céline Chauvigné, Annette Schmehl-Postaï, Michel Fabre Pages : 198. Éditeur : Revue Phronesis 

Les politiques publiques en faveur de la mobilité sociale des jeunes | France Stratégie (strategie.gouv.fr). “Les destinées des jeunes en France restent fortement marquées par leur origine sociale. Les politiques publiques parviennent-elles à réduire cet effet ? Quels sont les effets des dispositifs spécifiques sur la mobilité sociale des jeunes ? France Stratégie éclaire les trajectoires des 15-30 ans dans un rapport réalisé à la demande de Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale.” 

Psycho-social factors associated with climate distress, hope and behavioural intentions in young UK residents | PLOS Global Public Health. “Although the UK has been relatively spared significant geophysical impacts of climate change, many people, youth in particular, are increasingly worried about climate change. The psychological distress associated with the (perceived) threat of climate change has been linked to poorer mental wellbeing but can also promote adaptive responses such as engagement in pro-environmental behaviour. In this mixed methods study, we delve deeper into the experience of ‘climate distress’ among UK residents aged 16–24 (N = 539). We conducted an online survey assessing general mental health, subjective wellbeing, and climate distress with existing scales. We also included novel questions assessing positive and negative life impacts of climate change, open-ended questions on aspirations and priorities for the future, and engagement in pro-environmental and climate actions. Our findings indicate that mental health factors may contribute to vulnerability to climate distress. Predictably, socio-psychological responses to climate change (i.e., frustration over inaction, lack of control, and shame or guilt about one’s own contributions) were linked to higher scores on the climate distress scale. Negatively appraised climate change-related events (i.e., seeing an environment they care about change for the worse) were associated with higher climate distress. Individuals with high climate distress (10.1% of our sample) reported worrying about the impact of climate change on their own future more frequently than any other topic surveyed (including personal finance, career, relationships, politics). Both positive (hope/interest) and negative (anger/frustration) emotions inspired action-taking, especially climate activism, which was negatively predicted by guilt/shame and sadness/fear. Private-sphere pro-environmental actions appeared less driven by strong emotions. Overall, our findings present a more nuanced picture of climate distress in terms of emotional responses, behaviour, and mental health. Longitudinal research is urgently needed to understand how distress may change over time, and the conditions that lead to adaptive and maladaptive outcomes.” Un document de 2023, mais très actuel.

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire



Citer ce billet
Bernard Desclaux (2024, 22 avril). L’actu du web. GREO. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w97f

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.