L’actu du web

L’actualité de l’orientation du 15 avril 2024

Nouveau débat ?

Côté santé mentale

«Image corporelle», «violences sexuelles», «pression sociale»… Pourquoi la santé mentale des lycéennes est plus dégradée que celle des lycéens – Libération (liberation.fr). “Selon une étude de Santé publique France, la dégradation de la santé mentale est plus importante chez les filles par rapport aux garçons. Pour la chercheuse à l’Inserm Judith van der Waerden, les biais genrés de la société expliquent cette différence.” (abonnés)

Sur une année, près d’un tiers des lycéennes a eu des pensées suicidaires, selon Santé publique France (huffingtonpost.fr). “Si les ados français s’estiment globalement en bonne santé, une étude de Santé publique France met en lumière des chiffres inquiétants, notamment chez les lycéennes.” Par Le HuffPost avec AFP

Santé mentale et bien-être des adolescents : enquête ENCLASS 2022 | Santé publique France (santepubliquefrance.fr). “L’adolescence est une période durant laquelle les jeunes sont confrontés à de nombreux changements, pressions et défis, susceptibles de les rendre plus vulnérables sur le plan de la santé mentale. C’est à cette période que peuvent apparaitre les premières manifestations de l’anxiété, de la dépression ou des conduites suicidaires.”

Et la violence

Viry-Châtillon : « Les agresseurs sont incapables de percevoir la souffrance de la victime » (la-croix.com). “Pour Jean-Marie Petitclerc, éducateur spécialisé auprès des jeunes de quartier, l’extrême violence qu’on observe aujourd’hui chez les jeunes témoigne d’un manque d’empathie des agresseurs, alimenté par un besoin de reconnaissance et une faible estime de soi.” 

Violences en milieu scolaire : quelle place de l’éducation dans notre école ? | Le Club (mediapart.fr). “Les violences dramatiques dont sont victimes des élèves appellent, au delà de l’émotion, non à réagir avec des « solutions » qui n’en sont pas, mais à questionner en profondeur la place accordée à l’éducation par la vie dans notre école.” Par Jean-Pierre Veran, formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université

Violences à l’école : une longue histoire ? (theconversation.com). “Ce n’est pas la première fois que des jeunes scolarisés se trouvent impliqués dans des affaires d’une telle violence. Longtemps, les agressions de ce type ont été traitées dans les médias comme de simples faits divers. En 1979, alors même pourtant qu’une enquête d’ampleur était alors menée pour la première fois dans l’Éducation nationale à propos des violences à l’école, on pouvait lire dans Le Monde les titres suivants : « Un collégien de 12 ans tue un camarade dans une bagarre à Aubervillers », « Un lycéen grenoblois de 17 ans blessé à coups de ciseaux en tentant de s’opposer à une tentative de racket ». Mais il faut attendre le début des années 1990 pour que les « violences à l’école » deviennent un thème en soi, récurrent et médiatisé.”

Affaire Samara : dans les quartiers de Montpellier, « la réputation » des filles ou la vie sous surveillance – Le Parisien. “Autour du collège Arthur-Rimbaud, des adolescents racontent l’histoire derrière l’agression violente de Samara, survenue le 2 avril. Pourquoi la jeune fille a-t-elle été désignée comme bouc émissaire ? Sa « mauvaise réputation », nous dit-on.” Par Juliette Pousson, envoyée spéciale à Montpellier (Hérault) et Affaire Samara : « Les réseaux sociaux ont démultiplié la notion de réputation » – Le Parisien Les deux articles pour abonnés.

Des acteurs en questions

Retour des écoles normales : le proviseur de la République a encore frappé ! | Alternatives Economiques (alternatives-economiques.fr). “Emmanuel Macron s’est de nouveau exprimé sur l’éducation lors d’une visite d’école, le 5 avril 2024. On en a surtout retenu l’annonce de la création d’écoles normales du XXIe siècle. Ce projet était déjà dans les tuyaux puisque lors d’un déplacement à Orange le 5 septembre 2023, il disait vouloir « revenir à un système qu’on connaissait par le passé, qui fonctionnait, qui est un peu celui des écoles normales ». Pour les détails, un diaporama intitulé « les écoles normales du XXIe siècle » avait opportunément fuité il y a quelques jours…” Par Philippe Watrelot Ancien enseignant, auteur de “Je suis un pédagogiste” (ESF-Sciences Humaines, 2021).

Sur l’orientation

Rapport IGÉSR sur les PsyEN EDO  – SNES-FSU. “Le 9ème rapport concernant le métier de PsyEN vient enfin d’être rendu public. Il s’appuie sur des visites dans plusieurs académies (Créteil, Lyon, Toulouse, Aix Marseille) où ont été rencontré·es des PsyEN et DCIO, des enseignant·es et chef·fes d’établissements, des stagiaires et des conseiller·es techniques médecins et infirmier.es. Il en ressort un panorama, pour une fois ancré sur la réalité mais dont la lecture attentive renforce nos craintes. Cette inspection ne visant que la spécialité EDO, il semblerait que les PsyEN EDA rencontrent moins de difficultés à exercer toutes leurs missions. Nos collègues apprécieront !

Le blog de Bernard Desclaux » Blog Archive » Du corps pour l’orientation à l’orientation pour décor (educpros.fr). “L’IGÉSR vient de publier un rapport sur les PsyEN EDO[1] (les ex-conseillers d’orientation-psychologues). Les collègues, l’APSYEN, les syndicats apprécient les écoutes réalisées pour produire ce rapport, mais bien sûr restent très critiques à propos des treize recommandations formulées. Pour ma part j’interrogerai la teneur des « constats » qui me semblent avoir une fonction bien précise : phagocyter la mission d’orientation des PsyEn EDO.”

Supérieur

Sylvie Retailleau : «En matière de laïcité, les problèmes viennent des mêmes établissements» (lefigaro.fr). “ENTRETIEN – Antisémitisme, laïcité, écoles privées… La ministre de l’Enseignement supérieur répond aux questions du Figaro Étudiant. Après une année université perturbée par les difficultés de logement des étudiants, l’antisémitisme ou encore la précarité, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Sylvie Retailleau espère une rentrée plus sereine. Elle revient sur ces sujets pour le Figaro Étudiant.

Diplomeo : une plateforme dédiée à l’orientation éducative en France – PGE (planetegrandesecoles.com). “Chaque année, 1 million d’étudiants se tournent vers un conseiller d’orientation afin d’avoir une vision plus éclairée de leur futur professionnel. C’est dans ce contexte que Diplomeo, une plateforme française innovante, se distingue. Conçue pour aider les étudiants et professionnels à naviguer dans le paysage de l’éducation supérieure, Diplomeo se présente comme un outil indispensable pour une orientation optimisée et personnalisée. Dans cet article, découvrez ses différentes fonctionnalités et spécificités.” Cette plateforme appartient au groupe Télégramme.

Enseignement supérieur : les dérives des établissements privés à but lucratif (lemonde.fr). “Alors que le secteur occupe une place grandissante, un rapport parlementaire présenté, mercredi 10 avril, alerte sur l’absence de cadre juridique et l’illisibilité de l’offre de formation. Les deux députées qui en sont les auteures formulent vingt-deux recommandations.” Par Minh Dréan

Le boom de l’enseignement supérieur privé à but lucratif s’accompagne de ‘dérives préoccupantes’, alerte un rapport parlementaire | LCP – Assemblée nationale. “Escroquerie, litiges financiers, formations peu qualifiantes… A l’issue de leur mission d’information sur “l’enseignement supérieur privé à but lucratif”, Béatrice Descamps (LIOT) et Estelle Folest (Démocrate) appellent à réguler le secteur. Dans un rapport présenté ce mercredi 10 avril, les deux députés alertent sur des abus facilités par un cadre juridique obsolète et des contrôles insuffisants. Elles formulent 22 recommandations pour y remédier.”

Formation et insertion professionnelles

Laissons du temps aux jeunes décrocheurs ! (scienceshumaines.com). “Avec encore 7,6 % des 18-24 ans sortis de l’école sans autre diplôme que le brevet, le décrochage scolaire est devenu depuis une quinzaine d’années un enjeu majeur des politiques éducatives. Malgré les progrès accomplis depuis la fin des années 2000 où il s’élevait à plus de 11 %, les programmes nationaux de lutte resteraient encore mal adaptés, alertent les sociologues Joël Zaffran et Juliette Vollet. En cause, la priorité donnée à la réduction du temps de latence entre la rupture avec l’établissement et le retour en formation, qui ne tiendrait pas compte de la maturation dont ces jeunes auraient besoin pour envisager sereinement leur avenir. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé une centaine d’entretiens avec des jeunes « raccrocheurs », afin d’identifier quels mécanismes cognitifs et affectifs ont été décisifs dans leur retour en formation.”

Sortie des études quelle influence sur la carrière professionnelle | vie-publique.fr. “Longtemps majoritaires pour les générations nées avant-guerre, les fins d’études très précoces (16 ans ou moins) sont aujourd’hui marginales. L’âge plus ou moins avancé à la sortie des études a des répercussions notables sur l’insertion dans l’emploi et le niveau de rémunération. Une publication de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du travail (Dares), datée du 28 mars 2024, fait le point sur l’évolution de l’âge à la sortie des études et ses effets dans l’insertion des jeunes dans le monde professionnel.”

Podcast Sofia | Épisode 5 : “La crise du travail” avec Dominique Méda et Léa Loubier | INSP. “Grande démission, quiet quitting, burn out, ubérisation, perte de sens… Ces termes résonnent aujourd’hui comme les symptômes d’une profonde crise du travail, parfois trop rapidement dénoncés comme ceux d’une épidémie de flemme. Les réponses à celle-ci sont-elles toutes logées dans des modèles économiques ? Au fond, c’est sans doute la définition même de la notion de travail qui est à revoir ? Plongez dans cette réflexion avec Dominique Méda, philosophe, fonctionnaire et membre de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Dans un second temps, Léa Loubier, ancienne élève de l’INSP, aborde la féminisation de l’administration préfectorale et les pistes qui émergent pour parvenir à l’égalité d’accès aux plus hautes fonctions.” 

Emploi et compétence en Brenne : « On a droit à l’orientation à tout âge » (lanouvellerepublique.fr). “Un comité de pilotage du dispositif Emploi et compétence en Brenne a réuni une trentaine de professionnels à Ruffec. Objectif : mettre en avant des métiers et l’attractivité du territoire tout en clarifiant en écosystème complexe.”

Ailleurs et partout

Gabon : Orientation scolaire, universitaire et professionnelle : Le Sosup lance officiellement ses activités | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |. “La toute première session ordinaire du Comité d’orientation du Secrétariat d’orientation scolaire, universitaire et professionnelle (Sosup), depuis sa création en 2019, s’est tenue le 9 avril en présence des ministres en charge de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur. Il s’est agi, au cours de cette réunion historique, de mener une réflexion sur l’organisation et la gouvernance du Sosup, afin de l’adapter aux objectifs et défis de l’heure. Cette rencontre a également permis de dérouler la stratégie d’orientation 2024 du Sosup.

Ressources et publications

Enfance : comment les inégalités de langage se construisent – The Conversation (theconversation.com) “Selon les livres qu’on leur lit et la manière dont on pratique l’humour en famille, les enfants apprennent plus ou moins bien à jouer avec les mots. Décryptage de ces inégalités de langage précoces.”

Enseignement: la «vocation» a le dos large | JDM (journaldemontreal.com). “Pensez au métier actuel que vous faites ou à celui que vous souhaiteriez faire. Vous est-il déjà arrivé, d’un côté, de vous faire dire par des gens que «ça sera difficile» et de l’autre que «c’est le plus beau métier du monde»? Probablement.” Par Victoria St-Onge, Étudiante au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale, Suppléante depuis 3 ans

Trajectories of school refusal: sequence analysis using retrospective parent reports | European Child & Adolescent Psychiatry (springer.com). “School refusal (SR) is a form of school attendance problem (SAP) that requires specific mental health care. Despite improvements in the definition of SAPs, the course of SR is not well characterized. To explore three-year patterns of SR course in children, as reported by their parents, we deployed an anonymous web-based survey. “

Grands formats sur l’éducation | UNESCO Découvrez nos articles grand format sur les problématiques actuelles de l’éducation

Et vérifier vos agendas : Séminaire du GREO le 22 avril 2024. Denis Lemercier proposera une conférence : “La théorie psychologique de l’activité chez Léontiev”. informations sur la page Séminaires du GREO

Bernard Desclaux

Je vous souhaite une belle et bonne semaine, à toutes et à tous.

Pour retrouver les anciennes actus :

cliquez dans la colonne de droite dans les catégories, sur “L’ actus du web”.

Et vous pouvez laisser un commentaire



Citer ce billet
Bernard Desclaux (2024, 15 avril). L’actu du web. GREO. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w83z

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.